Dans la famille Kennedy, on demande le petit-fils...

HERITAGE Jack Schlossberg, le petit-fils du 35e président des États-Unis, multiplie les premières apparitions en public outre-Atlantique…

Manon Aublanc

— 

Jack Schlossberg, le petit-fils de JFK, lors de la remise du «Profile in Courage Award» à l'ancien président Barack Obama, à Boston, le 8 mai 2017
Jack Schlossberg, le petit-fils de JFK, lors de la remise du «Profile in Courage Award» à l'ancien président Barack Obama, à Boston, le 8 mai 2017 — Ryan McBride / AFP

« Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays »… Personne n’a mieux suivi ce commandement que le clan Kennedy. Né le 29 mai 1917, élu le 8 novembre 1960 à la présidence des Etats-Unis – à seulement 43 ans –, héros de la guerre du Pacifique, charismatique en diable, JFK incarnait les promesses de l’Amérique de l’après-guerre, jusqu’à son assassinat le 22 novembre 1963.

>> A lire aussi : Assassinat de Kennedy. «Une organisation a décidé de se débarrasser de lui», selon VGE

Dans la famille de JFK, faire partie du paysage politique américain est presque une habitude : ses deux frères ont été candidats à la Maison-Blanche, Bobby, assassiné en 1968, a été procureur général et sénateur de l’Etat de New York et Ted, mort en 1962, sénateur du Massachusetts. Et le mythe se poursuit…

« Gardez les yeux ouverts, qui sait ce que je peux bien faire ? »

Jack Schlossberg, le petit-fils du 35e président des États-Unis, multiplie les premières apparitions en public outre-Atlantique. Le jeune homme de 24 ans ne semble pas réfractaire à l’idée de participer à la vie politique américaine : « Je suis évidemment très influencé par l’héritage politique laissé par ma famille. C’est quelque chose dont je suis très fier… Mais j’essaie encore de tracer mon propre chemin. Alors gardez les yeux ouverts, qui sait ce que je pourrais bien faire ? » a-t-il annoncé dans le Today Show, le 7 mai dernier.

Unique petit-fils du président américain, John Bouvier Kennedy Schlossberg, de son vrai nom, est le fils d’Edwin Schlossberg et de Caroline Kennedy, la seule des enfants de John et Jackie Kennedy encore en vie aujourd’hui. Caroline Kennedy, la mère du jeune homme a, elle aussi, un pied dans la politique. Elle a été l’ambassadrice des Etats-Unis au Japon sous la présidence Obama. Jack, qui vient d’être diplômé de Yale, va intégrer prochainement la prestigieuse université de Harvard, où son grand-père a également étudié.

>> A lire aussi : John F. Kennedy. Derrière l’icône, un président au bilan politique fragile

Joe Kennedy III, élu à la chambre des Représentants depuis 2013

L’anniversaire de la naissance de JFK « est l’occasion de réfléchir aux convictions du président Kennedy, la foi et la détermination qu’il avait à relever chaque défi qui se présentait à lui », affirme Joe Kennedy III, le petit-neveu de l’ancien président, dans un entretien avec l’AFP. A 36 ans, le petit-fils de Robert F. Kennedy – le frère de JFK, ministre de la Justice assassiné pendant sa campagne présidentielle en 1968 – a repris le flambeau. Elu à la Chambre des représentants depuis 2013, il représente la troisième génération de Kennedy à exercer un mandat électoral.

A l’exception de deux années, un Kennedy a toujours occupé une fonction élective depuis 1947, faisant de cette famille la quintessence d’une dynastie politique américaine. Pour Joe Kennedy III, l’héritage laissé par JFK, c’est « son appel à tous les Américains, quels qu’ils soient et d’où qu’ils viennent, à se mettre au service de leur pays ». « Beaucoup de mes collègues des deux camps m’ont arrêté pour me dire qu’ils avaient été inspirés par son appel à servir. »

>> A lire aussi : Des enregistrements inédits de Jackie Kennedy dévoilés sur petit écran

Une famille née pour « servir » l’Amérique 

Le mythe de JFK plane encore sur cette famille, profondément marquée par l’ancien président. « Chaque jour je pense à lui et il me manque », témoigne Caroline Kennedy, 59 ans. Il a « inspiré une génération qui a transformé l’Amérique », dit-elle dans une vidéo publiée par le John F. Kennedy Presidential Library and Museum. Elle ajoute que les gens lui disent avoir « été inspirés pour travailler, se battre et croire en un monde meilleur. Donner quelque chose à leur pays qui a donné tellement à tant de gens. » Joe Kennedy III affirme qu’il y a « plein » de jeunes dans la famille qui pourraient entrer en politique, mais sans préciser.

« Le fil conducteur chez nous, c’est de chercher une manière de servir. » Les récents plaidoyers du jeune élu à la silhouette élancée et aux cheveux roux flamboyants, contre la politique migratoire du président Donald Trump ou sa réforme de la couverture santé ont été remarqués. Les spéculations sur une candidature à une prochaine présidentielle ont suivi. Il a l’éloquence de son grand-père et de ses grands-oncles John et Edward et, comme eux, la met au service des plus démunis et d’une société plus juste. « L’héritage de ma famille en matière de service public m’inspire », a confié Jack Schlossberg sur NBC. Interrogé sur son avenir politique, il a répondu : « Restez à l’écoute. »