Taïwan: Une décision historique ouvre la voie à la légalisation du mariage homosexuel

SOCIETE Elle va permettre à l'île de devenir le premier territoire asiatique à légaliser les unions entre personnes du même sexe...

20 Minutes avec agences

— 

La justice taïwanaise a rendu le 24 mai 2017 une décision historique sur le mariage gay, qui va permettre à l'île de devenir le premier territoire asiatique à légaliser les unions entre personnes du même sexe.
La justice taïwanaise a rendu le 24 mai 2017 une décision historique sur le mariage gay, qui va permettre à l'île de devenir le premier territoire asiatique à légaliser les unions entre personnes du même sexe. — Chiang Ying-ying/AP/SIPA

A la faveur d’une décision historique, Taïwan va devenir le premier territoire asiatique à légaliser le mariage homosexuel. Dans un arrêt, la Cour constitutionnelle a estimé ce mercredi que le code civil « violait » les principes constitutionnels de liberté de mariage et d’égalité entre tous en affirmant qu’un contrat de mariage ne pouvait être conclu qu’entre un homme et une femme.

La haute juridiction a ainsi donné deux ans au gouvernement pour rectifier la loi. Et si les modifications nécessaires ne sont pas votées par le Parlement dans le délai imparti, les couples de même sexe pourront néanmoins s’unir, par interprétation de cet arrêt.

Des centaines de défenseurs du mariage gay hurlent de joie

Une décision saluée dans un communiqué par le Parti démocratique progressiste (PDP) de la présidente, majoritaire au Parlement. Depuis l’arrivée au pouvoir en mai 2016 de Tsai Ing-wen, qui a ouvertement défendu le mariage pour tous, cette cause a en effet le vent en poupe.

D’ailleurs, des centaines de défenseurs du mariage pour tous rassemblées à l’extérieur du Parlement, à Taipei, ont hurlé de joie à l’annonce de la décision. D’autres manifestants, hostiles au mariage homosexuel, ont également donné de la voix, criant notamment « justice injuste » ou encore « pêcheurs ».

>> A lire aussi : Taïwan: Premier mariage entre deux femmes selon les rites bouddhistes

Une décision qui devrait résonner dans toute l’Asie

Si Taïwan figure parmi les sociétés les plus progressistes de la région concernant les droits des homosexuels, l’île compte également une frange très conservatrice, qui a organisé de grandes manifestations hostiles à toute évolution législative sur le sujet.

Reste que cet arrêt devrait résonner dans toute l’Asie, notamment en Corée du Sud et au Japon, où les appels à l’égalité des droits se font de plus en plus pressants.