Attentat de Manchester: Unis et solidaires, les Mancuniens défient la terreur

TERRORISME Les habitants de la ville frappée par un attentat ont rendu hommage aux victimes et donné une impressionnante leçon de dignité ce mardi...

Thibaut Chevillard

— 

Les Mancuniens ont rendu hommage aux victimes de l'attentat, mardi soir
Les Mancuniens ont rendu hommage aux victimes de l'attentat, mardi soir — Thibaut Chevillard
  • Les Mancuniens ont rendu hommage ce mardi aux victimes de l'attentat.
  • Ils sont déterminé à rester unis pour lutter contre le terrorisme.

De notre envoyé spécial à Manchester,

En cette fin d’après-midi, Albert square est noir de monde. « Vous voyez tous ces gens ? Ils sont venus car ils n’ont pas peur. Dites-le aux terroristes ! » lance James. Comme lui, ils étaient des milliers à s’être déplacés pour rendre hommage, devant l’hôtel de ville, aux 22 personnes décédées et aux nombreux blessés de l’attentat de lundi soir, revendiqué par Daesh. « Nous voulions montrer à leurs familles que nous sommes solidaires et souhaitions exprimer notre respect pour les victimes », explique cet homme de 40 ans qui distribue des pancartes « I love Manchester».

>> A lire aussi : Suivez la situation en direct

Les Mancuniens ont alors donné au monde entier une leçon de dignité. Ils se sont tus, en écoutant la musique du Mépris de Jean-Luc Godard, diffusée dans des haut-parleurs. Les visages étaient fermés, certains pleuraient. Puis, ils ont applaudi, encore et encore, comme pour montrer aux terroristes que tous ensemble, ils peuvent faire plus de bruit qu’eux. « Nous vivons un jour que nous avions tous espéré ne jamais voir », a ensuite lancé Ian Hopkins, le chef de la police. Mais, dit-il, « la force de cette ville, c’est sa diversité, et nous devons tous êtres unis face au terrorisme ».

Le poète Tony Walsh lui succède et lit une « ode à Manchester ». « Face à un défi, nous nous tenons toujours debout », a-t-il en outre déclaré. Enfin, la foule a scandé « Man-ches-ter, Man-ches-ter ! », comme s’il s’agissait de supporter l’une des deux équipes de foot de la ville. Mais cette fois, ils voulaient juste montrer qu’ils sont debout, qu’ils forment les rangs, prêts à en découdre avec les terroristes en utilisant leur arme la plus efficace : la solidarité.

Depuis lundi, ils en ont fait la démonstration, en donnant leur sang, en lançant des cagnottes sur internet. « Toutes les communautés font bloc », remarque Adam, 22 ans, qui habite à quelques mètres de la Manchester Arena. Le jeune homme a vu de sa fenêtre, les gens paniquer, crier, partir en courant. Il n’oubliera jamais ces visages ensanglantés, ces enfants appelant à l’aide, ces gens qui se bousculent pour quitter au plus vite cet enfer. Rien n’effacera ce souvenir terrible. « C’est étrange de voir ça. Surtout ici, il ne se passe jamais rien, c’est une ville assez tranquille », explique, le visage défait, le jeune livreur à vélo.

>> A lire aussi : Attentat de Manchester: Deux sans-abri héros de l'Angleterre

Mais il l’assure. Il ne changera aucune de ses habitudes, malgré la menace qui plane. « Parce que sinon ils auront gagné. Nous devons rester forts. » Beaucoup d’habitants de Manchester ont profité du soleil pour crier leur amour de cette ville, montrer qu’il en faut plus pour les mettre à genoux, les déstabiliser. Prendre des bières au pub. Et rendre hommage aux victimes. Au pied d’une statue, dans le centre-ville, ils ont déposé des fleurs, des peluches, des ballons, et allumé des bougies.

La communauté Sikh de la ville a tenu à manifester pour exprimer sa compassion à proposer son aide aux proches des victimes. « Nous faisons partie de Manchester. Nous habitons ici, nous soutenons notre ville », a expliqué l’un de ses représentants.

« C’est incroyable ce mouvement de solidarité, né dans l’horreur. C’est une tragédie, mais quelque chose de positif en ressort », souligne Dave, un skater de 23 ans. « Les gens sont ensemble, plus unis qu’ils ne l’ont jamais été », note-t-il. Certes, ils ont le sang glacé par la tragédie. Certes, la menace est toujours aussi élevée. Mais, souffle son pote Adam, Manchester - avec ses concerts, ses musées, ses bars - est la ville la plus cool du monde et elle le restera. N’en déplaise aux semeurs de mort.