Les Etats-Unis ne lâchent pas le DC 10 d'UTA

- ©2008 20 minutes

— 

Un juge américain a ordonné hier à la Libye de verser plus de six milliards de dollars de dommages et intérêts aux familles des sept Américains morts dans l'attentat du DC-10 d'UTA au-dessus du Niger, le 19 septembre 1989. Tripoli n'a jamais admis sa responsabilité dans ce crash qui a fait 170 morts, dont 54 Français.

En 1999, six Libyens ont été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité, lors d'un procès par contumace à Paris. Après plusieurs années de combat, les victimes françaises ont obtenu de la Libye - il y a tout juste quatre ans - une indemnisation à hauteur d'un million pour chacune des victimes. Les familles de sept Américains tués ont refusé cet accord, et porté l'affaire devant une cour fédérale de Washington. Dans sa décision rendue hier, le magistrat a jugé que la Libye était directement responsable de l'attentat.