Reprise des combats au Kenya

- ©2008 20 minutes

— 

La police kényanne a réprimé par la force hier des partisans de l'opposition, tuant deux personnes et en blessant plusieurs dans le pays, lors d'une énième journée de rassemblement. Les manifestants protestaient contre la réélection très contestée du président Mwai Kibaki. L'op­po­sition, emmenée par Raila Odinga, a appelé à de nouvelles mobilisations dans tout le pays jusqu'à vendredi.

Depuis les élections générales du 27 décembre, le Kenya, jusqu'alors considéré comme un îlot de stabilité dans une Afrique de l'Est rongée par les conflits, est plongé dans une crise politico-ethnique. Le mouvement a causé au moins 700 morts et provoqué, à ce jour, le déplacement d'environ 200 000 personnes. Dimanche, l'organisation de défense des droits de l'homme, Human Rights Watch, a dénoncé l'attitude de la police kényanne qui a recours à « une force excessive et meurtrière ».