La rumeur d'un « mariage gay » conduit à la case prison au Maroc

- ©2008 20 minutes

— 

La justice marocaine a maintenu des peines allant de deux mois à dix mois de prison contre six prévenus poursuivis pour homosexualité à la suite d'une fête privée, en novembre à Ksar el-Kébir (Nord), qualifiée par les islamistes de « mariage gay ». Amnesty International s'est déclarée « préoccupée » par cette décision et a demandé la libération immédiate de « ces détenus d'opinion condamnés pour leur orientation sexuelle ».