Espagne : les députés veulent exhumer les restes de Franco pour le transférer

HISTOIRE 41 ans après la mort du dictateur, le lieu de sa sépulture continue de faire débat…

Mathilde Cousin

— 

Franco est enterré dans la basilique de la Valle de los Caídos.

Franco est enterré dans la basilique de la Valle de los Caídos. — PAUL WHITE/AP/SIPA

Que faire des restes de Franco ? 41 ans après la mort du dictateur, en novembre 1975, la question continue de faire débat en Espagne. Les députés espagnols ont approuvé jeudi une demande pour exhumer les restes du dictateur et les transférer hors de la Valle de los Caídos, le mausolée où il repose.

Promu par le Parti socialiste, le texte appelle à « donner un nouveau sens » au mausolée pour qu’il ne soit « plus un lieu de mémoire franquiste et national catholique » mais un espace favorisant la réconciliation.

35.000 dépouilles de la guerre civile

Ce immense mausolée, à une cinquantaine de kilomètres de Madrid, fait polémique depuis de nombreuses années en Espagne. Il a été édifié par des prisonniers politiques. José Antonio Primo de Rivera, le chef de la Phalange, une formation fascisante, y est enterré non loin de Franco. Des dépouilles de 35.000 combattants de la guerre civile, dont des républicains, y reposent aussi. Ce gigantesque monument avait été imaginé par Franco pour rendre hommage aux « héros et martyrs de la croisade » que le Caudillo disait avoir menée pour remporter la guerre civile (1936-1939). Des moines bénédictins s’occupent aujourd’hui de la basilique où sont enterrées les dépouilles de Franco et de Primo de Rivera.

Vote pas contraignant

Avec ce vote, les députés demandent au gouvernement conservateur de Mariano Rajoy d’appliquer la « loi de mémoire historique » de 2007 par « l’exhumation des restes de Francisco Franco et leur retrait de El Valle de los Caidos » (« la vallée de ceux qui sont tombés » pour l’Espagne).

Toutefois, ce vote n’est pas contraignant pour le gouvernement, selon le quotidien El Mundo. Si la famille et l’Eglise acceptaient le transfert des restes de Franco, ceux-ci pourraient reposer au cimetière du Pardo, où est enterrée la femme du dictateur.