VIDEO. Le pape François attendu au sanctuaire portugais de Fatima par les pèlerins

RELIGION Ce vendredi 12 mai, des dizaines de milliers de fidèles assistent avec le pape aux commémorations des 100 ans des apparitions supposées de la Vierge.

M.F avec AFP

— 

Le pape François à bord de sa papamobile
Le pape François à bord de sa papamobile — GALAZKA/SIPA

Ils sont déjà des dizaines de milliers à l’attendre. Le Portugal commémore ce vendredi les 100 ans des apparitions supposées de la Vierge. Pour l’occasion, le pape doit se rendre au sanctuaire de Fatima vers 18 heures (heure française). Il y canonisera Francisco et Jacinta, deux des trois bergers auxquels la Vierge Marie serait apparue en 1917.

Pour voir le pape, de nombreux groupes de pèlerins se sont déplacés à pied depuis plusieurs régions du Portugal afin de se rendre à Fatima, ville située au centre du pays. Certains ont parcouru à genoux les derniers mètres qui mènent à la petite Chapelle des apparitions, pour prier devant la statue de Notre-Dame de Fatima.

>>À lire aussi: Présidentielle: Le pape ne sait pas «d'où vient» Macron

Dans un message vidéo adressé aux Portugais le mercredi 10 mai, le pontife argentin a annoncé qu’il venait pour vingt-quatre heures en pèlerinage : « Je viendrai au milieu de vous dans la joie de partager avec tous l’Evangile de l’espérance et de la paix. »

400.000 pèlerins sur l’esplanade

Celui qui voue une intense dévotion à Marie, partira vendredi en début d'après-midi de Rome pour une arrivée sur la base aérienne militaire de Monte Real, au nord de Lisbonne. Il sera accueilli à sa descente d’avion par le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, avec qui il aura une rencontre privée.

Le pape François ira ensuite directement en hélicoptère à Fatima, pour faire son entrée au sanctuaire marial à bord d’une « papamobile » acheminée spécialement de Rome. II priera seul à la Chapelle des apparitions, puis bénira les 400.000 pèlerins attendus pour l’occasion sur la gigantesque esplanade au pied de la basilique de Fatima. À la nuit tombée, les fidèles suivront une traditionnelle procession aux flambeaux, occasion d’un deuxième salut très attendu du pape.

Une visite sous haute protection

La venue du pape a poussé les autorités portugaises à déployer un dispositif de sécurité d’une ampleur inédite. Chaque jour quelque 6.000 membres des forces de l’ordre et des services de secours seront mobilisés.

Les contrôles aux frontières ont été rétablis depuis mercredi, la circulation automobile sera totalement interdite aux abords du sanctuaire, l’espace aérien surplombant l’enceinte sera fermé et un dispositif de brouillage des signaux électroniques empêchera le vol de drones.