Six milliards pour les victimes de l'attentat du DC-10 d'UTA

TERRORISME Un juge américain a ordonné à la Libye et à six membres de ses services de renseignement à verser...

— 

Un juge américain a ordonné à la Libye et à six membres de ses services de renseignements à verser plus de six milliards de dollars de dommages-intérêts aux familles des Américains morts dans l'attentat contre le DC-10 d'UTA au-dessus du Niger en 1989, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Un juge américain a ordonné à la Libye et à six membres de ses services de renseignements à verser plus de six milliards de dollars de dommages-intérêts aux familles des Américains morts dans l'attentat contre le DC-10 d'UTA au-dessus du Niger en 1989, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. — Sirpa AFP/Archives

Un juge américain a ordonné à la Libye et à six membres de ses services de renseignement à verser plus de six milliards de dollars de dommages et intérêts aux familles des sept Américains morts dans l'attentat contre le DC-10 d'UTA au-dessus du Niger en 1989.

La Libye n'a jamais admis sa responsabilité dans la chute de l'avion qui a fait 170 morts, dont 54 Français et 4 Britanniques, le 19 septembre 1989. En 1999, six Libyens, dont un beau-frère de Mouammar Kadhafi, ont été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité pour cet attentat, lors d'un procès par contumace devant la cour d'assises de Paris et font l'objet de mandats d'arrêt internationaux.

Après plusieurs années de combat, les victimes françaises avaient obtenu de la Libye, il y a tout juste quatre ans, une indemnisation à hauteur de 170 millions de dollars, soit un million pour chacune des victimes.

Mais les familles de sept Américains tués dans le crash ont refusé cet accord, et porté l'affaire devant une court fédérale de Washington. Dans son décision rendue mardi, le magistrat américain a jugé que la Libye était directement responsable de l'attentat, basant sa décision sur des documents fournis par la France et le Département d'Etat américain.

La Libye a jusqu'au 25 février pour faire appel de ce jugement.