Liberia: La maladie non identifiée qui a fait 13 morts pourrait être une méningite

SANTE Des échantillons ont été prélevés sur quatre patients décédés et transmis au Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC)…

20 Minutes avec agences

— 

Un membre de la Croix-Rouge, en combinaison de protection, lors de l'épidémie du virus Ebola, le 5 janvier 2015 à Monrovia, au Liberia
Un membre de la Croix-Rouge, en combinaison de protection, lors de l'épidémie du virus Ebola, le 5 janvier 2015 à Monrovia, au Liberia — ZOOM DOSSO AFP

Les 13 personnes décédées depuis fin avril au Liberia des suites d’une maladie non identifiée pourraient avoir succombé à une méningite. C’est en tout cas ce qu’indiquent les échantillons prélevés sur quatre patients décédés et transmis au Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Ils ont été soumis à « 29 tests différents », dont seul celui de la méningite a été positif. « Le Liberia n’a jamais connu de cas de méningite auparavant », a précisé dans un communiqué la ministre de la Santé, Bernice Dahn.

En cause, le méningocoque C

D’après la ministre, la maladie aurait démarré dans la province de Sinoe, pour se répandre ensuite dans celles de Montserrado, où se trouve la capitale Monrovia, et de Grand Bassa. De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a précisé ce mercredi que la méningite qui frappe le Liberia était due au méningocoque C.

Et s’il s’agit désormais de la « cause probable de la maladie et du décès » des quatre patients concernés, « l’enquête se poursuit pour déterminer si cette bactérie est responsable des autres cas », a indiqué l’agence onusienne, qui avait indiqué début mai que les experts privilégiaient la piste d’un « empoisonnement par la boisson ou la nourriture ».