L'ambassade de Russie se moque de Theresa May qui affirme que l'UE «interfère dans l'élection»

HUMOUR Pas sûr que ça fasse rire Theresa May... 

Manon Aublanc
— 
La Première ministre britannique Theresa May
La Première ministre britannique Theresa May — JUSTIN TALLIS / AFP

L’humour russe certainement… L’ambassade de Russie s’est moquée, via un post sur son compte officiel Twitter, de la première ministre britannique, Theresa May, qui a affirmé que l’Union européenne interférait dans les élections législatives anticipées.

Les accusations d’ingérence font rire la Russie 

Ce mercredi, Theresa May avait provoqué de nombreuses réactions en accusant « des responsables européens » de s’immiscer dans les élections législatives britanniques et d’empêcher le succès des pourparlers.

« Priez Dieux, cette fois, ce n’est pas la Russie. » C’est le tweet ironique qu’a posté l’ambassade de Russie au Royaume-Uni ce jeudi.

Le message fait référence aux soupçons d’ingérence de la Russie lors des élections présidentielles américaines et du Brexit. Selon un rapport du Parlement britannique, la Chine et la Russie pourraient être impliquées dans l’effondrement d’un des sites du gouvernement. Le 7 juin 2016, ce site, permettant de s’inscrire sur les listes pour voter, avait connu de nombreux dysfonctionnements. Ce « bug » avait suscité des incertitudes sur l’inscription de dizaines de milliers de personnes.