Etats-Unis: Donald Trump nomme au planning familial une opposante à la contraception et à l'IVG

SOCIETE Teresa Manning, qui estime que «la contraception ne fonctionne pas» et qu'elle ne regarde pas le gouvernement, a été confirmée ce mardi à son poste…

20 Minutes avec agence

— 

Donald J. Trump Président des Etats-Unis le 29 avril 2017 devant la Maison Blanche.
Donald J. Trump Président des Etats-Unis le 29 avril 2017 devant la Maison Blanche. — SIPA

Le département de la santé et des services sociaux des Etats-Unis a confirmé ce mardi la nomination d’une opposante à la contraception à la tête du « Title X », un programme de planning familial. Ancienne professeure de droit, Teresa Manning a travaillé pour une organisation anti-avortement et pour le Family Research Council, groupe de réflexion conservateur et homophobe, indique Slate.

Elle considère notamment que gouvernement n’a pas à se mêler des affaires de contraception. « Le planning familial est quelque chose qui a lieu entre un mari, une femme et Dieu (…) » avait expliqué Teresa Manning lors d’une interview télévisée. En 2014, le programme de planning familial, a pourtant aidé quatre millions d’Américain(e) s aux revenus modestes à avoir accès à un moyen de contraception, souligne L’Express.

Des réactions en cascade

L’Américaine avoue également son scepticisme sur le sujet, faisant fi des connaissances scientifiques. « Bien sûr, la contraception ne fonctionne pas (…) son efficacité est très faible, surtout lorsqu’on l’utilise sur plusieurs années (…) », avait ainsi déclaré Teresa Manning en 2003 dans une interview accordée à la radio NPR.

A l’annonce de sa nomination, les réactions n’ont d’ailleurs pas tardé. Le réseau de cliniques Planned Parenthood, l’un des principaux regroupements de planification familiale aux États-Unis, a ainsi déploré la nomination de « quelqu’un qui promeut des mythes sur la contraception et la santé reproductive ».

>> A lire aussi : Planning familial : Des Américaines appellent à faire un don… au nom de l'anti-IVG Mike Pence

Sur Twitter, le sénateur démocrate Richard Blumenthal a de son côté souligné que Teresa Manning « croit beaucoup a de fausses informations dangereuses pour la santé des femmes ». « Teresa Manning donnera aux femmes un cachet d’aspirine à mettre entre leurs jambes comme seule contraception », pouvait-on également lire.