Ils risquent la peine de mort

- ©2008 20 minutes

— 

Le comité de soutien des journalistes Pierre Creisson et Thomas Dandois, détenus au Niger et passibles de la peine de mort, a organisé hier un rassemblement à Paris.

Thomas Dandois et Pierre Creisson, en reportage au Niger pour la chaîne franco-allemande Arte, ont été arrêtés le 17 décembre en compagnie de leur chauffeur, Al Hassane. Pour avoir tenté de réaliser un reportage sur la rébellion touareg dans le nord du pays, ils sont accusés d'atteinte à la sûreté de l'Etat et risquent la peine de mort. Jeudi dernier, le président nigérien Mamadou Tandja a qualifié d' « intolérable » le comportement des deux Français. Deux journalistes nigériens, Moussa Kaka, correspondant de Radio France internationale (RFI) et Ibrahim Manzo Diallo, directeur du bimensuel Aïr-Info, ont été arrêtés pour les mêmes raisons les 26 septembre et 9 octobre.