Le petit Emmanuel sera remis d'ici deux semaines à sa mère Clara Rojas

FARC L'ex-otage en Colombie avait eu un enfant avec un guérillero...

— 

Les deux Colombiennes Clara Rojas et Consuelo Gonzalez ont été libérées au cours d'une opération héliportée dans la jungle colombienne, organisée par la Colombie et le Venezuela en collaboration avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).
Les deux Colombiennes Clara Rojas et Consuelo Gonzalez ont été libérées au cours d'une opération héliportée dans la jungle colombienne, organisée par la Colombie et le Venezuela en collaboration avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). — Enrique Hernandez AFP

Emmanuel, le petit garçon auquel l'ex-otage des Farc libérée jeudi, Clara Rojas, a donné naissance en 2004 en captivité et dont elle est séparé depuis ses huit mois, lui sera remis d'ici deux semaines, ont indiqué de hauts fonctionnaires du gouvernement colombien vendredi.

Emmanuel, âgé de 3 ans et 9 mois, «va pouvoir retrouver sa famille dans un délai de deux semaines, en respectant les délais fixés par la loi et en s'assurant que l'enfant ne souffrira pas de traumatisme», a assuré vendredi le ministre colombien de la Protection sociale, Diego Palacio.

Pour Elvira Forero, la directrice de l'Institut public du bien-être familial (ICBF) auquel la garde de l'enfant a été confiée, qui s'exprimait sur radio Caracol, «le processus d'adaptation d'Emmanuel à sa mère sera très facile, car il s'agit d'un enfant joyeux, heureux et tendre».

Né avec un bras cassé, au mileu des combat

Clara Rojas, une avocate de 44 ans, collaboratrice d'Ingrid Betancourt au moment de leur enlèvement par la guérilla marxiste le 23 février 2002, a évoqué jeudi après sa libération sur radio Caracol les dures circonstances de la naissance d'Emmanuel, pendant que les combats faisaient rage dans la jungle entre les Farc et l'armée.

Fruit d'une liaison de plein gré de Clara Rojas avec un guérillero, Emmanuel est né le 16 avril 2004 par césarienne et a eu le bras cassé. «Je voudrais déjà pouvoir le retrouver», a-t-elle soupiré.