Espoir en demi-teinte pour Betancourt

A. Le G. - ©2008 20 minutes

— 

Cette libération suscite un énorme espoir chez les proches d'Ingrid Betancourt, qui tablent sur une prochaine libération de la Franco-Colombienne, peut-être grâce à une autre médiation de Chavez.

Mais, comme nous l'expliquait récemment Jean-Jacques Kourliandsky, chercheur à l'Iris, les Farc ont pour premier objectif d'obtenir de Bogota d'« être reconnues comme un acteur politique à part entière ». Il est donc peu probable que la guérilla libère d'autres otages sans obtenir, cette fois, la création de la zone de 780 km2 qu'elle réclame au président colombien. Une exigence inacceptable pour Uribe.