VIDEO. Afghanistan: Les Etats-Unis larguent «la mère de toutes les bombes» sur Daesh

MONDE Washington a utilisé sa bombe non-nucléaire la plus puissante...

20 Minutes avec AFP

— 

Une bombe GBU-43, surnommée «la mère de toutes les bombes».
Une bombe GBU-43, surnommée «la mère de toutes les bombes». — US AIR FORCE / SIPA

Elle n’avait jamais été utilisée en combat. La « Mère de toutes les bombes » (MOAB, de son petit nom anglais), la charge la plus puissante de l’arsenal militaire américain hors-nucléaire, a été larguée sur des positions de Daesh, en Afghanistan ce jeudi.

Près de 8 mètres de long, 11 tonnes de TNT, et un champignon visible plus de 30 km à la ronde… La bombe GBU-43 a anéanti une série de grottes et de tunnels occupés par des combattants de Daesh dans la région de Nangarhar, dans l’Est de l’Afghanistan.

Donald Trump «tellement fier de nos militaires»

«Je suis tellement fier de nos militaires. C'est un nouveau succès», a déclaré Donald Trump à la presse. «Je leur ai donné carte blanche. (...) Franchement, c'est pour cela qu'ils ont autant de succès ces derniers temps. Si vous comparez ce qu'il s'est passé ces huit dernières semaines à ces huit dernières années, vous verrez qu'il y a une énorme différence», a-t-il ajouté.

« C’est la plus forte explosion que j’ai jamais vue. L’endroit a été envahi par des flammes très hautes », a déclaré à l’AFP Esmail Shinwari, gouverneur du district d’Achin où la munition a été larguée. « Nous pensons qu’un grand nombre de combattants de l’EI (Daesh) ont pu être tués », a-t-il dit.

Effet psychologique

Le général John Nicholson, qui commande les forces américaines en Afghanistan, a estimé que cette bombe était « la bonne munition » pour venir à bout des bunkers et des tunnels que les djihadistes utilisent de plus en plus, « alors que leurs pertes augmentent ». « Nous devons supprimer (aux djihadistes) la liberté de mouvement » « et c’est ce que nous avons fait », a déclaré Sean Spicer, porte-parole de la Maison Blanche, lors d’un point presse.

La bombe est connue sous l’acronyme MOAB (Massive Ordonnance Air Blast), ou bombe à effet de souffle massif. Elle détonne juste avant de heurter le sol, créant une onde de choc destructrice.

Selon Hans Kristensen, expert de la Fédération des scientifiques américains spécialisé dans la surveillance de l’arsenal militaire américain, elle a une puissance égale à environ 1/30ème de celle de la plus petite bombe nucléaire américaine actuelle, la B61-12. Outre son pouvoir destructeur, il s’agit d’avoir un impact psychologique sur les combattants ennemis. Selon l’US Air Force, le dernier test de la bombe GBU-43 en 2003 (vidéo ci-dessous) avait provoqué un panache de poussière et de fumées visible à plus de 32 kilomètres.