La bibliothèque de l'université Harvard aux Etats-Unis
La bibliothèque de l'université Harvard aux Etats-Unis — WILLIAM B. PLOWMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

EDUCATION

Etats-Unis: A Harvard, des étudiants ont créé une «école de la résistance» pour combattre Donald Trump

Ses créateurs avaient en tête la phrase de Thomas Jefferson : «Lorsque l’injustice devient loi, la résistance devient devoir »...

Des étudiants de la prestigieuse Harvard Kennedy School (Etats-Unis) ont créé Resistance School, ou « ecole de la résistance ». Il s’agit d’un site Internet proposant des cours afin de lutter plus efficacement contre le nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump. Les étudiants à l’origine de cette formation de quatre semaines ont été inspirés par une phrase du président Thomas Jefferson : « Lorsque l’injustice devient loi, la résistance devient devoir. »

La Resistance School, cette « armée de Dumbledore »

Sur les réseaux sociaux, ces motivés présentent leur « école de la résistance » comme « un programme gratuit de formation pratique de quatre semaines pour affiner les outils dont nous avons besoin pour nous défendre au niveau fédéral, au niveau des Etats et au niveau local ». Selon le site Quartz, nos jeunes fondateurs comparent également leur Resistance School à « l’armée de Dumbledore », créée par Harry Potter pour combattre Voldemort.

 

Session en direct ce mercredi soir

Des professeurs se chargent de présenter les cours qui sont tous filmés et retransmis en direct. Plus de 6.500 étudiants de cinquante États américains et de 20 pays à travers le monde se seraient d’ores et déjà inscrits à la première session via le site internet dédié, quand plus de 50.000 personnes en suivent déjà la page Facebook.

Présentée par le professeur Timothy McCarthy, cette première session s’interrogeait sur la communication de « nos valeurs en matière de plaidoyer politique ». La seconde session se déroulera ce mercredi 12 avril. Son thème ? « Comment mobiliser et organiser nos communautés ? » (tous les renseignements, ici).