Dortmund-Monaco: La police analyse une lettre de revendication retrouvée sur les lieux de l'explosion

ALLEMAGNE Le motif des trois explosions reste à ce stade inconnu…

20 Minutes avec AFP

— 

Le bus du Borussia Dortmund touché par une charge explosive avant le quart de finale aller de Ligue des champions contre Monaco, le 11 avril 2017.
Le bus du Borussia Dortmund touché par une charge explosive avant le quart de finale aller de Ligue des champions contre Monaco, le 11 avril 2017. — Ina Fassbender / dpa / AFP

Son contenu n’a pas été révélé et son « authenticité » pas encore vérifiée. Après l’attaque à l’explosif contre le club de football de Dortmund, qui a blessé mardi soir un joueur et un policier, les recherches se concentrent désormais sur une lettre de revendication retrouvée sur les lieux.

« La lettre endosse la responsabilité des faits », a indiqué une magistrate du parquet mardi en fin de soirée, Sandra Lücke. Elle n’en a pas donné le contenu et indiqué vérifier son « authenticité ».

>> A lire aussi : Ce que l'on sait de l'explosion autour du bus allemand

Une enquête pour « tentative d’homicide »

Le motif des trois explosions reste à ce stade inconnu. Les autorités allemandes ont ouvert une enquête pour « tentative d’homicide », sans utiliser la qualification d’attentat « terroriste », soulignant qu’il était trop tôt pour tirer des conclusions. La police a indiqué ne pas vouloir donner de détails sur l’enquête « pour des raisons tactiques ».

>> A lire aussi : «On ne s’est pas sentis en insécurité», les supporters monégasques racontent

Le quotidien Bild, journal le plus lu d’Allemagne et généralement bien informé sur ces dossiers, rapporte que les enquêteurs pensent avoir affaire à des bombes artisanales confectionnées avec des sections de tuyau.

Le journal affirme aussi que la police recherche une voiture immatriculée « à l’étranger ». Les enquêteurs n’en sont pas moins persuadés qu’il s’agit d’une attaque délibérée contre l’équipe.

>> A lire aussi : Est-il vraiment possible de jouer le match un jour après l'explosion?