Irak: Daesh ne contrôlerait plus que 7% du pays

IRAK

M.C. avec AFP

— 

Un quartier de l'ouest de Mossoul repris par les forces irakiennes, le 5 avril 2017.
Un quartier de l'ouest de Mossoul repris par les forces irakiennes, le 5 avril 2017. — Felipe Dana/AP/SIPA

Daesh « contrôlait 40 % du territoire irakien » en 2014. « Au 31 mars (2017), il n’en contrôlait plus que 6,8 % », a affirmé mardi l’armée irakienne, qui a lancé offensive sur offensive pour défaire l’organisation djihadiste.

>> A lire aussi : La coalition anti-Daesh probablement impliquée dans la mort de civils à Mossoul

A Mossoul, son dernier grand bastion dans le pays, le groupe ultraradical défend actuellement les derniers secteurs toujours sous son contrôle dans l’ouest de la ville, d’où les forces irakiennes tentent de le chasser avec le soutien de la coalition internationale commandée par les Etats-Unis.

Moins d’un millier de djihadistes à Mossoul, selon l’armée américaine

Ces deux dernières années, Daesh a notamment perdu les grandes villes de Fallouja et Ramadi, à l’ouest de Bagdad, au profit des forces irakiennes et aujourd’hui, la bataille se concentre sur la ville septentrionale de Mossoul, théâtre depuis octobre d’une vaste offensive des troupes gouvernementales.

Après avoir reconquis fin janvier la partie orientale de la ville, les forces gouvernementales bataillent à présent dans l’ouest de Mossoul, les combats se concentrant sur la Vieille ville, un dédale de rues densément peuplées. Alors que plus de 200.000 personnes ont déjà fui Mossoul-Ouest, l’armée américaine estime que le nombre de djihadistes dans la ville est passé de 2.000 à moins d’un millier.

Une reconquête totale de Mossoul, capitale de facto du « califat » proclamé en 2014 par Daesh, mettrait fin au rêve djihadiste d’établir un Etat à cheval sur l’Irak et la Syrie. Le groupe contrôle encore les grandes localités de Hawijah (au sud de Mossoul) et Tal Afar (à l’ouest de Mossoul), ainsi que des secteurs le long de la frontière avec la Syrie dans l’ouest de l’Irak. Dans la Syrie voisine, Daesh contrôle la capitale provinciale de Raqqa et d’autres régions.