Theresa May s'est présentée sans voile lors d'une visite en Arabie saoudite

REACTIONS La Première ministre britannique s’est rendue en Arabie Saoudite pour aborder la question de la lutte contre le terrorisme et du commerce…

Manon Aublanc
— 
Le roi d'Arabie Saoudite Salmane ben Abdelaziz Al Saud, accompagné du prince Mohammed ben Salmane en compagne de la Première ministre britannique, Theresa May, en visite à Riyad le 5 avril 2017.
Le roi d'Arabie Saoudite Salmane ben Abdelaziz Al Saud, accompagné du prince Mohammed ben Salmane en compagne de la Première ministre britannique, Theresa May, en visite à Riyad le 5 avril 2017. — BANDAR AL-JALOUD / Saudi Royal Palace / AFP

Arrivée ce mardi en Arabie Saoudite pour rencontrer le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, Theresa May s’est présentée tête nue.

A l’image de Michelle Obama, Hilary Clinton ou Angela Merkel, la Première ministre britannique a décidé de ne pas se plier aux codes vestimentaires réservés aux femmes dans ce pays ultra-conservateur, lors de sa visite à Riyad. Theresa May a également ignoré les propres recommandations de son pays qui indique, sur son site, que les femmes qui se rendent en Arabie Saoudite « doivent se vêtir de vêtements amples ainsi que d’un manteau complet - une abaya - et porter un voile ».

« Voici à quoi ressemble une féministe »

Selon le quotidien britannique, The Telegraph, aucune loi saoudienne n’oblige les étrangères à porter un voile. Mais lors de la visite en 1985 de la précédente Première ministre, Magaret Thatcher, cette dernière avait porté une robe longue, des gants et un chapeau. Selon The Independent, Theresa May aurait espéré que ses interlocuteurs la percevront « comme une femme leader et verront ce que les femmes peuvent accomplir et combien elles peuvent occuper des positions importantes ». La Première ministre a également expliqué que des avancées en matière de droits des femmes avaient été opérées. Depuis 2015, les femmes ont le droit de voter mais aussi de se présenter comme candidates aux élections municipales.

Le geste de la Britannique de ne pas se présenter les cheveux couverts a été salué par certains sur Twitter : « Voici à quoi ressemble une féministe ».

« Theresa May refusant de porter un foulard sur la tête et de s’incliner devant une foule de médiévaux Saoudiens du VIIe siècle. Voici à quoi ressemble une féministe. »

Pour d’autres, le problème est ailleurs, soulignant qu'« elle peut refuser de porter un foulard, mais elle ne refuse jamais de leur vendre des armes pour commettre des crimes de guerre… »