Etats-Unis: Le sénateur démocrate Jeff Merkley s'exprime pendant 15 heures contre la nomination d’un juge

ETATS-UNIS « La majorité du Sénat a décidé de voler un siège de la Cour suprême (…) C’est une tactique de guerre partisane », a déclaré Jeff Merkley à l’issue de son marathon oratoire...

20 Minutes avec agences
Le sénateur démocrate américain de l'Oregon Jeff Merkley a prononcé un discours fleuve de 15 heures pour protester contre la confirmation du juge conservateur Neil Gorsuch à la Cour suprême.
Le sénateur démocrate américain de l'Oregon Jeff Merkley a prononcé un discours fleuve de 15 heures pour protester contre la confirmation du juge conservateur Neil Gorsuch à la Cour suprême. — J. Scott Applewhite/AP/SIPA

Il se sera exprimé pendant plus de 15 heures debout dans l’hémicycle. Le sénateur démocrate américain de l’Oregon, Jeff Merkley, a mis fin ce mercredi matin à son discours fleuve entamé la veille. Comme les règles du Sénat le lui permettent, l’élu de 60 ans avait commencé à parler peu avant 19 h (heure locale) mardi, sans que personne ne puisse lui couper la parole.

Il entendait protester contre la confirmation du juge conservateur Neil Gorsuch à la Cour suprême, plus haute instance judiciaire des Etats-Unis. La minorité démocrate est presque unanimement opposée à cette nomination, tandis que les républicains sont déterminés à confirmer Neil Gorsuch au neuvième siège, resté vacant depuis la mort d’Antonin Scalia en février 2016.


« C’est une tactique de guerre partisane »

« La majorité du Sénat a décidé de voler un siège de la Cour suprême (…) C’est une tactique de guerre partisane », a déclaré Jeff Merkley à l’issue de son marathon oratoire, les traits tirés mais satisfait d’avoir donné un coup de projecteur supplémentaire sur la cause qui l’anime.

Ce type d’intervention évoque une « filibuster », c’est-à-dire une technique d’obstruction qui permet à un seul sénateur de bloquer les débats pour par exemple empêcher la programmation d’un vote.


Dans le cas présent, Jeff Merkley n’a cependant rien bloqué, car il a surtout parlé de nuit, et parce que le premier vote de procédure sur Neil Gorsuch avait déjà été fixé à ce jeudi matin, un ordre du jour irrévocable. Le vote final aura lieu ce vendredi.