Attaque terroriste en Russie: La piste d'un attentat-suicide djihadiste privilégiée

LIVE Revivez les événements de lundi après l'attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg en direct...

O. G. avec AFP

— 

Une enquête pour «acte terroriste» est ouverte après l'explosion d'une bombe dans le métro de Saint-Pétersbourg, le 3 avril 2017.
Une enquête pour «acte terroriste» est ouverte après l'explosion d'une bombe dans le métro de Saint-Pétersbourg, le 3 avril 2017. — ALEXANDER BULEKOV / AFP

L’ESSENTIEL

  • Une explosion a eu lieu à 14h40 (13h40 heure de Paris) dans un wagon du métro entre deux stations d’une ligne très fréquentée qui traverse Saint-Pétersbourg
  • Le bilan est de onze morts et des dizaines de blessés
  • Une enquête pour «acte terroriste» a été ouverte.

A LIRE AUSSI

 

RESUME EN VIDEO

 

1h00: Ce live est terminé

On se retrouve mardi pour suivre les nouveaux éléments de l'enquête, alors qu'il y a pour l'instant peu d'éléments sur le suspect de l'attentat-suicide.

0h30: L'ONU condamne un «attentat barbare»

Le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné fermement «l'attentat terroriste barbare et lâche». Les 15 pays membres du Conseil ont appelé, dans une déclaration unanime, à ce que les auteurs des faits, qui portent «tous les signes d'un attentat» selon les autorités russes, soient traduits en justice. L'ambassadrice américaine auprès des Nations unies, dont le pays a pris lundi la présidence tournante du Conseil, a évoqué dans une déclaration distincte des images qui «brisent le coeur» dans la deuxième ville de Russie. «Vous pouvez être sûrs que les Etats-Unis se tiendront avec la Russie pour vaincre ces extrémistes qui continuent de façon absurde de s'en prendre à des personnes innocentes», a-t-elle prévenu.

23h35 : La piste d’un attentat-suicide djihadiste privilégiée

L’agence Interfax indique que les autorités privilégient la piste d’un attente-suicide. Le suspect a été identifié comme ressortissant d’un ex-pays d’URSS d’Asie centrale de 23 ans qui aurait des liens avec des groupes djihadistes.

23h15: «Tous les signes d'un attentat»

«Le président est informé quasiment en temps réel par les services spéciaux et d'enquête», a assuré ce soir son porte-parole Dmitri Peskov, cité par les agences russes. Il a ajouté que le drame présentait «tous les signes d'un attentat».

22h40: Poutine rend hommage aux victimes sur place

Le président russe Vladimir Poutine a déposé des fleurs lundi soir sur les lieux de l'attentat. Le président russe, qui ne s'est pas exprimé, a déposé un bouquet de fleurs rouges devant l'entrée de la station Tekhnologuitcheski Institout, où s'est arrêté le train frappé par une explosion plus tôt dans la journée.

 

22h21: Les autorités annoncent onze morts et des dizaines de blessés dans leur dernier bilan

21h45:  «C’est Poutine qui était visé à travers cet attentat à Saint-Pétersbourg»

Lire l'interview de François Heisbourg, conseiller spécial à la Fondation pour la recherche stratégique ici.

21h15: L'ambassadrice américaine à l'ONU «prie pour St Petersbourg»

Nikki Hayley a partagé un mème qui tourne beaucoup:

 

20h55 : Les précédents attentats dans les transports russes

- 5 décembre 2003. Attentat suicide, revendiqué par le chef de guerre tchétchène Chamil Bassaïev, contre un train dans le sud-ouest de la Russie : 46 morts.

- 6 février 2004. Un attentat à l’explosif dans le métro de Moscou fait 41 morts. L’acte est revendiqué par un groupe tchétchène inconnu, « Gazotan Murdash ».

- 27 novembre 2009. Le train de passagers Nevsky Express reliant Moscou à Saint-Pétersbourg déraille à la suite d’un attentat : 28 morts.

- 29 mars 2010. Le métro de Moscou est de nouveau visé par un double attentat suicide attribué à deux femmes kamikazes, faisant 40 morts.

- 24 janvier 2011. 37 morts dans un attentat suicide à la bombe à l’aéroport de Moscou-Domodedovo dans la zone d’arrivée des vols internationaux. Il est revendiqué par le chef de la rébellion islamiste, le Tchétchène Dokou Oumarov.

- 21 octobre 2013. Une kamikaze originaire du Daguestan tue six personnes à Volgograd en actionnant sa ceinture d’explosifs dans un autobus rempli d’étudiants.

- 29 et 30 décembre 2013. Toujours à Volgograd, deux attentats suicides dans la gare centrale et un trolleybus font 34 morts.

- 31 octobre 2015. Un avion reliant l’Egypte et la Russie avec 224 personnes à bord explose au-dessus du Sinaï, un attentat revendiqué par Daesh.

20h30 : Le trafic a partiellement repris dans le métro

Les stations Sennaya ploshchad et Tekhnologichesky Institut sont toujours fermées.

20h00: Hommage et solidarité sur Twitter

Aperçu de la mobilisation en vidéo ci-dessous:

 

19h35 : Trump dénonce « une chose horrible »

Le président américain a réagi depuis la Maison Blanche, déclarant : « Horrible, cela arrive dans le monde entier, c’est une chose absolument horrible. »

19h35: Deux suspects recherchés

Selon l'agence Interfax, les autorités recherchent deux hommes: un suspecté d'avoir posé la bombe qui a explosé et un autre qui aurait déposé un second engin qui n'a pas explosé, dans une autre station.

19h25: Hollande exprime sa «solidarité»

Le président a exprimé «sa solidarité avec le peuple russe» et indiqué que la France était «prête à répondre à toute demande d'assistance», selon un communiqué de l'Elysée. Le chef de l'Etat «exprime sa solidarité avec le peuple russe après l'explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg», un évènement «tragique qui rappelle la nécessité d'une vigilance de tous les instants». «La France se tient prête à répondre à toute demande d'assistance qui pourrait être formulée par la Fédération de Russie», poursuit l'Elysée, ajoutant que le président, qui «adresse ses sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes», «s'entretiendra très prochainement avec le président Poutine».

 

19h15: Le point sur ce que l'on sait

C'est à lire par là.

19h10: «J'ai senti une très forte odeur de brûlé»

Le témoignage d'une étudiante russe qui se trouvait dans le métro à proximité de l'explosion, c'est à lire ici.

18h50: L'hommage des supporteurs du Spartak

Avec une banderolle pour rendre hommage aux victimes:

 

18h35: Tim Cook exprime ses condoléances en russe

On ne sait pas s'il est fluent ou s'il a demandé à Siri de traduire...

 

18h25 : Une cinquantaine de blessés

C’est le dernier bilan donné par le porte-parole du gouverneur de St. Petersbourg.

18h08: Le ministère de l'Intérieur annonce un renforcement de la sécurité dans les transports en Ile-de-France

Matthias Fekl annoncé dans un communiqué qu'il va redéployer des moyens pour assurer la sécurité dans les transports en commun en Île-de-France.

 

17h55: Le chef de la Tchétchénie déplore l'attentat de Saint-Pétersbourg et appelle à une « punition sévère »

Toujours selon le site l'information russe RBK, le chef de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov a appelé l'explosion dans le métro à Saint-Pétersbourg « d'acte monstrueux de terrorisme » et a appelé à une « punition sévère » de ses organisateurs et exécuteurs.

17h52: Enquête ouverte pour «acte terroriste» 

Ca y est, le caractère terroriste de l'attaque est confirmé: une enquête a été ouverte pour «acte terroriste». «L'enquête a été ouverte pour "acte terroriste"», a indiqué le Comité d'enquête russe dans un communiqué, tout en précisant que les enquêteurs vont examiner «toutes les autres pistes éventuelles».

17h51: On en sait un peu plus sur la deuxième bombe qui n'a pas explosé

Selon l'agence russe Interfax, l'objet explosif découvert à la station de métro Vostania, qui n'a pas explosé, contenait 1 kg de TNT et aurait été dissimulé dans un extincteur d'incendie.

17h47: 33.300 euros pour dédomager les familles des victimes

Selon le site RBK, les autorités prévoient un enveloppe de 2 millions de roubles de dédommagement pour les proches des victimes, soit 33 300 euros. 

17h40: Le gouverneur de la ville confirme que 47 blessés ont été pris en charge par les hôpitaux

Dans un tweet, le site du gouverneur de St Petersbourg assure que 43 blessés dans l'explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg sont soignés dans les hôpitaux de la ville. 

 

17h17: Le gouverneur de la ville a déclaré 3 jours de deuil à partir de demain

Le gouverneur de la ville a déclaré trois jours de deuil à partir de demain selon le site RBK

 

17h13 : Encore des doutes sur le nombre de morts et de blessés : 10 morts et 47 blessés selon la ministre de la Santé

Les chiffres sur le bilan du drame ne coïncident pas. La ministre de la Santé Veronika Skvortsova a expliqué à la chaîne de télévision « Russie 24 » que dix personnes avaient été tuées dans l’explosion. « Une personne est morte en transit, deux sont morts dans le service d’urgence en raison de blessures incompatibles avec la vie », a expliqué la ministre.

Quant aux blessés, la ministre avance le chiffre de 47 personnes blessées, dont 39 hospitalisées. Six d’entre elles seraient dans un état grave.

17h03: Une chaîne de télévision russe publie une photo d'un homme, assurant que ce pourrait être un suspect

Selon Ren-TV, une chaîne de télévision russe, des caméras de video-surveillance ont filmé l’organisateur présumé de l’explosion. Sur Twitter, plusieurs médias russes relaient la photo d'un homme présenté comme un suspect. Mais pour l'instant, nous ne pouvons confirmer cette information. 

16h53: Le FSB prévenu

« Les organismes chargés de l'application de la loi et le travail des services spéciaux, font tout afin d'identifier les causes de l'incident, de donner une évaluation complète de ce qui est arrivé », a déclaré Vladimir Poutine selon le quotidien Kommersant

«J'ai déjà parlé aux chefs des services spéciaux, le directeur du FSB », a déclaré le président

16h50: Mesures de sécurité renforcées dans le métro de Moscou et à l'aéroport de Saint-Pétersbourg

Le métro de Moscou et l'aéroport Poulkovo de Saint-Pétersbourg ont annoncé un renforcement de leurs mesures de sécurité, assure l'AFP. 

16h49: Inquiétude et consternation des témoins

Galina Stepanova, 38 ans, était elle à l'extérieur de la station. «J'ai vu les gens sortir, ils étaient comme sourds, beaucoup se tenaient la tête. Les secours les ont très vite pris en charge», raconte-elle.

Au même endroit, Natalia, autre habitante de Saint-Pétersbourg, ne peut masquer son inquiétude. «Ma mère était dans le métro, je ne sais pas ce qui lui est arrivé. Je n'arrive pas à la joindre», dit-elle.

16h39: Une bombe artisanale découverte dans une autre station de métro 

Après quelques doutes et informations contradictoires, l'AFP confirme qu'une bombe artisanale encore intacte a été découverte dans une autre station de métro. 

16h25: Dernier bilan: 9 morts et une vingtaine de blessés selon la télévision russe

Le bilan a été revu à la baisse après l'explosion dans le métro à neuf morts et une vingtaine de blessés, selon la Commission nationale anti-terroriste citée par la télévision russe. Un premier bilan faisait état de dix morts. 

 

16h18: Anne Hidalgo partage un message de solidarité

La maire de Paris a également posté un message pour souligner sa solidarité. 

 

16h15: Uber gratuit toute la journée à Saint-Péterbourg

Le service de voitures de transport avec chauffeur Uber a annoncé qu'il proposerait des trajets gratuits à Saint-Pétersbourg, après le drame, jusqu'à la fin de la journée.

16h05: L'objet découvert dans le métro n'était pas une bombe

L'agence russe Interfax assure qu'une bombe qui n'a pas explosé aurait été découverte dans une autre station de métro, Plochtchad Vosstania (place de l'Insurrection). Mais Sputnik assure que l'objet découvert par les démineurs n'était pas un engin explosif.

 

16h02: A son tour, notre ministre des Affaires étrangères exprime sa solidarité

Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères, a publié sur Twitter un message de soutien aux familles des victimes. 

 

15h46: Boris Johnson, secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères britannique partage sa compassion sur Twitter

Boris Johnson, Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères a rapidement réagi sur Twitter: «Horrifié par l'explosion à Saint-Pétersbourg. Toute ma compassion va aux victimes et à leurs familles», a écrit l'ancien maire de Londres.

 

15h42: Le Consulat général de France propose un numéro d'urgence

«Dans le contexte consécutif à l'explosion qui vient de toucher le métropolitain, un numéro d’urgence est activé au Consulat général +79219397042», a tweeté le consultat général à Saint-Pétersbourg.

 

15h29: Facebook a activé son safety check pour les habitants de Saint-Pétersbourg

Le réseau social Facebook vient d'activer son safety check pour les habitants de Saint-Pétersbourg. 

Capture d'écran de facebook qui a déclenché son safety check après l'explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg.
Capture d'écran de facebook qui a déclenché son safety check après l'explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg. - Facebook

 

15h20: Des engins artisanaux?

Selon une source au sein des forces de l'ordre citée par l'agence russe Ria Novosti, les engins explosifs étaient artisanaux et de faible puissance.

15h19: Des enquêteurs sur place

Des enquêteurs se sont rendus sur place pour déterminer les premiers éléments, a annoncé le Parquet de Saint-Pétersbourg dans un communiqué.

15h05: Toutes les stations de métro fermées selon l'AFP

L'AFP précise que toutes les stations du métro de Saint-Pétersbourg ont été fermées après l'explosion. «A 15h40 heure locale (14h40 heure de Paris), toutes les stations du métro de Saint-Pétersbourg étaient fermées», a indiqué le service de presse dans un communiqué, cité par l'agence Interfax.

14h56: Sept stations de métro fermées 

L'explosion a eu lieu dans une rame de métro alors qu'elle se trouvait entre deux stations du centre-ville de Saint-Pétersbourg. Selon le service de presse du métro de la seconde ville de Russie, cité par les agences de presse russes, sept stations ont été fermées.

Des enquêteurs se sont rendus sur place pour déterminer les premiers éléments, a annoncé le Parquet de Saint-Pétersbourg dans un communiqué.

 

Les premières images diffusées sur les réseaux sociaux et par les télévisions russes montrent une rame de métro soufflée par une explosion, de nombreux voyageurs tentant de sortir des victimes des décombres.

14h50: Où s'est produite l'explosion?

Selon Le Monde, une seule explosion s’est produite à la station Place-Sennaïa (Sennaïa plochtchad, Сенная площадь en russe).

14h48: Poutine adresse ses condoléances aux familles

Le président russe Vladimir Poutine, qui se trouvait justement à Saint-Pétersbourg pour participer à une rencontre avec des journalistes russes, a été informé de la situation, selon le porte-parole du Kremlin cité par l'agence de presse TASS.

Il a présenté «ses condoléances» aux victimes lors d'une courte intervention télévisée.

 

 

14h39: Selon une agence locale, il y a eu deux explosions simultanées

L'agence Ria Novosti, reprise par RT France, avance qu'il y a eu deux explosions aux stations Technologuitcheski Institut et Sennaya Plochtchad

 

14h36: Evacuation en cours et trois stations de métro fermées

Après l'explosion, des évacuations sont en cours, au moins trois stations ont été fermées.

14h34: Une vingtaine de blessés selon un premier bilan

«Selon les premières informations, 10 personnes ont été tuées et 20 blessées», a indiqué à l'agence Interfax une source au sein du ministère russe des Situations d'urgence.

14h26: Une explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg fait au moins 10 morts 

Une explosion a eu lieu lundi dans le métro de Saint-Pétersbourg. Elle a fait au moins dix morts et plusieurs blessés, ont rapporté les agences de presse et la télévision russes, sans que les causes soient connues dans l'immédiat.

«L'explosion a eu lieu dans l'un des wagons. Il y a des victimes», a indiqué une source au sein des forces de l'ordre à l'agence publique Ria Novosti.