VIDEO. Attentat à Londres: Les identités de trois des quatres victimes décédées sont connues

TERRORISME La troisième victime identifiée se nomme Kurt Cochran, un Américain d'une cinquantaine d'année en vacances à Londres avec son épouse pour leurs 25 ans de mariage...

Fabrice Pouliquen

— 

Des policiers près de Westminster après l'attaque meurtrière qui a touché Londres le 22 mars 2017
Des policiers près de Westminster après l'attaque meurtrière qui a touché Londres le 22 mars 2017 — James Gourley/Shutterst/SIPA

On connaît désormais l’identité de trois des quatre victimes qui ont trouvé la mort dans l’attaque terroriste de mercredi sur le pont de Westminster, près du Parlement britannique à Londres. 

Le profil d’une des personnes décédées, fauchée par la voiture du terroriste, est longtemps resté inconnu. On sait désormais qu’il s’agit de Kurt Cochran, un touriste américain d’une cinquantaine d’années, indique la BBC. Sa femme, Mélissa, a quant à elle été sérieusement blessée dans l’attaque. Elle est actuellement en soin à l’hôpital.

A Londres pour leurs 25 ans de mariage

Leurs proches ont réagi, se disant brisés. « Kurt était un homme bon et un mari aimant », a précisé sa famille dans un communiqué. Le couple était en vacances en Europe pour célébrer ses 25 ans de mariage et avaient prévu de rentrer aux Etats-Unis ce jeudi.

>> Lire aussi: Attentat à Londres: Au lycée de Concarneau, «tout le monde ne parle que de ça»

Les deux autres victimes mortes au cours de l’attaque sont connues depuis plus longtemps. Dans la nuit de mercredi, Scotland Yard a identifié le policier tué. Il s’agit de Keith Palmer, un officier de 48 ans, marié et père de famille. L’officier, qui avait quinze ans de service, n’était pas armé lorsque l’assaillant s’est jeté sur lui pour le poignarder à mort devant les grilles du Parlement.

« C’était un homme adorable, un ami. Mon cœur est brisé », témoigne sur Twitter le parlementaire James Cleverly qui connaissait Keith Palmer depuis 25 ans. « Nous avons servi ensemble dans l’Artillerie Royale avant qu’il ne devienne flic », précise-t-il.

Une mère de deux petites filles

Parmi les trois personnes tuées figure aussi Aysha Frade, 43 ans, une Britannique de mère espagnole et originaire de Galice (nord-ouest de l’Espagne). Aysha Frade a été tuée sur le pont de Westminster en enjambant la Tamise face à Big Ben, où la voiture de l’auteur de l’attaque a foncé dans la foule, selon le commandant de l’antiterrorisme à Scotland Yard Mark Rowley. Aysha Frade partait du DLD College London, où elle enseignait l’espagnol, pour aller chercher ses filles de 8 et 11 ans lorsqu’elle a perdu la vie, rapporte The Telegraph.

« Nous sommes bien sûr très touchés ici, tout le monde les connaissait », dit à l’AFP Manuel Ares, 86 ans, ami d’enfance de la mère de la victime. « Elle est née à Londres où elle s’est mariée et a eu deux filles », a-t-il ajouté, s’exprimant depuis Betanzos.

Le quatrième mort est un homme de 75 ans décédé jeudi des suites de ses blessures.