Attentat à Londres : Une nouvelle victime est décédée jeudi soir

LIVE Suivez les événements en direct au lendemain de l'attaque à Londres...

Rédaction 20 Minutes

— 

Une policière anglaise dépose des fleurs en mémoire des victimes des attaques de mercredi.
Une policière anglaise dépose des fleurs en mémoire des victimes des attaques de mercredi. — Tim Ireland/AP/SIPA

L'ESSENTIEL

  • L’attaque a fait quatre morts, dont le policier et le suspect
  • Trois lycéens français font partie des blessés, leurs jours ne sont pas en danger
  • Daesh a revendiqué l'attentat de Londres 

A LIRE AUSSI

Ce que l'on sait sur l'attaque

Trois lycéens blessés dans l'attaque

Retour en vidéo sur l’attaque de Londres

 

0h00: Ce live est terminé

Bonne nuit à tous. L'information de la soirée, c'est donc le décès d'une quatrième victime, un homme de 75 ans. Et pas mal de question sur le parcours du suspect, Khalid Masood, 52 ans, père de trois enfants, qui avait fait l'objet d'une enquête qui n'avait rien donné, et qui n'était pas sur le radar du MI5. On se retrouve demain pour suivre la suite de l'enquête.

22h30: Un blessé est décédé, le bilan est de cinq morts dont le suspect

Un homme de 75 ans blessé hier est décédé, indique la police. Il était maintenu en vie avec une machine et a été finalement débranché. Le bilan repasse donc à 5 morts, en comptant le suspect, alors qu'il avait été revu à la baisse à 4 dans la matinée.

 

21h45: Un paquet suspect détruit près de Downing street

Selon Sky News, un colis suspect a été détruit par précaution.

 

20h48 : Les lycéens de Concarneau viennent d’atterrir à Quimper.

Les lycéens de Concarneau qui étaient à Londres au moment des attaques, où trois des élèves ont été blessés, viennent d’atterrir sur le tarmac de Quimper, rapporte un confrère de Ouest-France.

 

19h35 : Sadiq Khan assure que Londres est « l’une des villes les plus sûres du monde »

Après son discours lors de la veillée en hommage aux victimes, le maire de Londres a pris la parole devant les médias, réaffirmant que la capitale britannique était toujours « l’une des villes les plus sûres du monde », comme il l'avait déjà expliqué la veille

 

19h28 : Sadiq Khan : « Les Londoniens ne seront jamais intimidés par le terrorisme »

Le maire de Londres, Sadi Khan, a pris la parole lors de la veillée à trafalgar Square. Il a rendu hommage aux victimes : « Nos cœurs vont avec les familles et les amis du policier, de toutes les victimes ».

« Les Londoniens ne seront jamais intimidés par le terrorisme. (…) Notre réponse […] montre au reste du monde ce que signifie d’être Londonien », a-t-il conclu.

 

19h15 : Huit personnes, soupçonnées de préparer une attaque terroriste, ont été arrêtées

La police londonienne a affirmé que huit personnes avaient été arrêtées à la suite de l’attentat de Londres. Elles sont soupçonnées d’avoir préparé des actes terroristes.

 

18h57 : 2 personnes en état d’urgence absolue, 5 sont toujours dans un état critique

La police londonienne a dressé un nouveau bilan des victimes et des blessés de l’attentat. Cinq personnes sont toujours dans un état critique, et deux dans un état d’urgence absolue.

 

18h46 : 11 nationalités différentes parmis les blessés

 

Selon SkyNews, les blessés de l’attaque menée par Khalid Masood, seraient de 11 nationalités différentes. Il y aurait, en plus des trois lycéens français, 12 Britanniques, deux Roumains, quatre Sud-Coréens, un Allemand, un Polonais, un Irlandais, un Chinois, un Italien, un Américain et deux Grecs.

 

 

18h36 : Une veillée en hommage aux victimes aura lieu à 18 heures (19heures, heure française) à Trafalgar Square

De nombreuses personnes sont déjà sur place avant l’arrivée du maire de Londres, Sadiq Khan.

 

18h06 : Les visites publiques reprennent dès demain au Parlement britannique

« Le public est le bienvenu pour assister aux débats et réunions », déclare le site du Parlement. La présence policière reste importante autour du bâtiment pour rassurer les visiteurs.

 

17h36 : « Je suis triste et inquiète, mais nous ne changerons jamais notre style de vie »

Les Londoniens se sont réveillés sous le choc ce matin, au lendemain des attaques à Londres, mais ils n'ont pas peur. C'est ce qu'ils ont confié à notre envoyé spécial sur place, Thibaut Chevillard. L'article est à retrouver par ici.

17h19 : La Première ministre britannique Theresa May a rendu visite aux blessés de l'attaque

Cet après-midi, un porte-parole a déclaré que Theresa May avait fait une visite aux victimes des attaques d'hier pour leur apporter du réconfort et remercier les équipes médicales. Cette visite a eu lieu dans un hôpital londonien dont le nom n'est pas cité. 

16h38: Trump confirme qu'une des victimes de l'attentat est américaine

Le président des Etats-Unis Donald Trump a affirmé jeudi qu'un Américain faisait partie des trois personnes qui ont péri dans l'attentat perpétré mercredi à Londres à proximité du Parlement britannique et revendiqué par le groupe Etat islamique (EI).

«Un grand Américain, Kurt Cochran, a été tué dans l'attaque terroriste de Londres. Mes prières et mes condoléances vont vers sa famille et ses amis», a écrit Donald Trump dans un tweet.

 

16h29 : La police révèle l’identité et le passé de l’assaillant

La Metropolitan police vient de révéler l’identité de l’assaillant. Selon ces informations : l'attaquant se nomme Khalid Masood, 52 ans, et est né le 25 décembre 1964, à Kent (sud-est de Londres) et vivait dans le comté des Midlands de l’Ouest. Il était connu sous plusieurs noms. Il ne faisait l’objet d’aucune enquête et il n’y avait aucune information préalable sur son intention de monter une attaque terroriste. Mais il était connu des forces de police pour des condamnations pour voies de fait, possession d’armes et infractions à l’ordre public. Sa première condamnation date de novembre 1983, la dernière de décembre 2003 pour possession d’un couteau.

 

16h24: Hollande appelle à «une très grande vigilance»

François Hollande a estimé jeudi qu'il faut «être d'une très grande vigilance», après l'attaque de Londres et la tentative menée à Anvers par un ressortissant français.

«Nous devons être d'une très grande vigilance et aussi mobiliser toutes nos forces. C'est ce que j'ai fait pour que nous puissions avoir, au-delà des militaires, des gendarmes, des policiers, toute la capacité pour prévenir, dissuader et réagir en cas d'évènement comparable», a déclaré à la presse le chef de l'État, en marge d'une visite au Salon du livre.

16h22: Qui sont les trois victimes de l'attentat de Londres? 

Les identités des trois personnes qui ont perdu la vie dans l'attaque de mercredi 22 mars ont été révélées par la police ou par les médias britanniques. 20 Minutes dresse le portrait de ces trois victimes par ici

16h11: Plus de 11.600 euros de dons pour les secours aériens 

Selon la BBC, les secours aériens de Londres, la London's Air Ambulance, ont reçu des dons à hauteur de 10.000 livres (environ 11.600 euros). Des soignants qui se sont dits impressionnés par la générosité des Londoniens. 

16h07: Pourquoi le policier tué n’était pas armé?

Keith Palmer, un policier de 48 ans, fait partie des trois victimes des attaques à proximité du Parlement britannique à Londres et il ne portrait pas d'arme. 20 Minutes fait le point sur la question par ici. 

15h48: Attentat de Londres: Les stars du monde entier expriment leur soutien

J.K. Rowling, Nicki Minaj, Lily Allen et bien d'autres ont exprimé leur soutien et leur tristesse sur Twitter après l'attentat de Londres, à retrouver ici. 

15h29: Le déroulé des événements en photo

Découvrez le diaporama qui montre les photos de l'attentat de Londres par ici. 

 

15h21: Une minute de silence au Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a observé jeudi une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Londres mercredi et de toutes les victimes du terrorisme. Le ministre des Affaires étrangères britannique Boris Johnson a ouvert la réunion du Conseil, qui devait être consacré principalement à la situation en Somalie, en invitant ses collègues à «rendre hommage à la mémoire des victimes de l'attaque d'hier et de toutes les victimes du terrorisme à travers le monde».

 

15h12: La troisième victime serait un touriste américain, selon la BBC

La BBC révèle l'identité de la troisième personne décédée à la suite de l'attentat de Londres. L'homme serait un touriste américain dont la femme a également été blessée durant l'attaque. 

15h07: Deux ministres à l'arrivée des lycéens témoins du drame

Selon BFM, l'avion rapatriant les lycéens de Concarneau est attendu ce jeudi vers 18h30/18h45 à la base navale de Lann-Bihoué, dans le Morbihan. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale et Juliette Méadel, secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victime seront à l'arrivée de l'avion. Une cellule psychologique sera à la disposition des familles.  

14h38: Barack Obama dit à son tour son émotion

Sur Twitter, l'ancien Président américain a partagé son émoi et dit son soutien aux Britanniques. «Aucun acte terroriste ne peux secouer la force et la résilience de nos alliés britanniques.»

 

14h35: Le pont de Westminster rouvre au public

Le pont de Westminster, où s'est déroulée hier l'attaque, a rouvert, annonce la police. Qui précise que la place Parliament square reste fermée pour le moment. 

 

14h29: Les drapeaux du Sénat ont également été mis en berne, comme ceux de l'Assemblée

Les drapeaux de l'Assemblée nationale et ceux du Sénat ont été mis en berne jeudi en hommage aux victimes de l'attentat de Londres, qui a fait trois morts outre l'assaillant, et une quarantaine de blessés, dont des lycéens français.

14h27: Retour en vidéo sur la revendication de l'attentat par Daesh

 

14h23: Un tweet «honteux» du fils de Donald Trump fait réagir la Toile

« C’est une plaisanterie ! ? Le maire de Londres Sadiq Khan dit que les attaques terroristes font partie de la vie dans les grandes villes », a écrit Donald Trump Jr, en partageant un article du quotidien The Independent. Retrouvez notre article par ici. 

14h18: Retour sur les précédentes attaques menées en Europe avec un véhicule comme arme

L'attentat commis mercredi devant le Parlement de Londres renvoie à un mode opératoire connu des services de l'antiterrorisme. Retrouvez le récap des précédentes attaques par ici. 

14h14: Comment la presse internationale a réagi? 

Beaucoup de médias ont fait leur une sur l'attentat de Londres. Retrouvez notre article par ici. 

14h05 : Le pape François est « profondément attristé » par l’attentat djihadiste

Le pape François est « profondément attristé » par l’attentat djihadiste qui a fait trois morts mercredi à Londres et prie pour toutes les victimes, a indiqué jeudi le Vatican.

Jorge Bergoglio invoque aussi dans ce message « la paix et la force de Dieu envers les familles éplorées, et assure la nation (britannique) de ses prières ».

13h54: Quatre étudiants de Lancashire parmi les blessés selon la BBC

La BBC avance que quatre étudiants de l'université de Lancashire font partie des blessés pendant l'attaque à la voiture-bélier sur le pont de Westminster.

13h50: Selon Sky News, trois des six adresses où ont eu lieu les raids se trouvent près de Birmingham

Sky News dévoile que trois des six adresses où des opérations de police se sont déroulées pendant la nuit se situent dans le comté des Midlands de l'ouest, c'est à dire dans l'agglomération de Birmingham. 

13h44: Que sait-on du suspect? Profil en vidéo

 

13h39: Comment interpréter cette revendication de Daesh?

Comme pour l'attentat de Berlin, les termes employés par l’EI semblent indiquer que l’attentat n’a pas été commandité par l’organisation terroriste, mais qu’il s’agit plutôt d’une revendication opportuniste. Retrouvez nos explications sur l'attentat de Berlin par ici. 

13h35: La police annonce un renfort des effectifs

Sur Twitter, la Metropolitan police annonce que le nombre de policiers, armés et non armés, va augmenter pour rassurer les Londoniens. 

 

13h19 : Daesh revendique l’attentat

Daesh vient de revendiquer l’attentat, qui a fait trois morts devant le Parlement britannique, selon son agence de propagande Amaq. «L'auteur de l'attaque en face du Parlement britannique à Londres est un soldat de l'EI et l'opération a été menée en réponse à l'appel à frapper les pays de la coalition» internationale antijihadistes, a indiqué Amaq, citant «une source de sécurité».

 

13h12 : La plupart des voyages scolaires français pour Londres sont reportés

La plupart des voyages scolaires à destination de Londres, qui devaient partir ce jeudi ou vendredi, ont été repoussés, a annoncé le ministère de l’Education : « Devant l’émotion des familles, la très grande majorité des départs de voyages scolaires se déroulant dans Londres ont été repoussés », précisant que « la suite sera déterminée en fonction de l’évaluation du risque par les autorités britanniques et françaises ».

Actuellement, plus de 4.200 élèves se trouvent en séjour scolaire à Londres, soit 169 voyages, a détaillé le ministère.

 

13h03 : Ce que l’on sait du principal suspect

L’identité du principal suspect de l’attentat, qui a coûté la vie à trois personnes, n’a pas été révélée par la police, mais l’homme était connu des services de police britannique. Voici ce que l’on sait pour l’instant sur l’assaillant.

 

12h53: Selon Sky News, l'assaillant a loué une voiture de la marque Hyundai à la société Enterprise

La société Enterprise a confirmé à Sky News que l'assaillant avait loué un véhicule de la maruqe Hyundai. 

 

12h43: La reine exprime sa sympathie aux victimes d'un «horrible» attentat

La reine Elizabeth II a exprimé sa «profonde sympathie» aux victimes d'un «horrible» attentat jeudi au lendemain de l'attaque à la voiture bélier et au couteau à Londres ayant fait trois morts. «Mes pensées et mes prières, ainsi que ma plus profonde sympathie, vont à tous ceux qui ont été affectés par l'horrible violence» de l'attentat de mercredi, a écrit dans un message la reine, qui a annulé une visite prévue pour inaugurer les nouveaux locaux de Scotland Yard.

 

12h34: En Espagne, on respecte une minute de silence à la Moncloa

Mariano Rajoy, le Premier ministre espagnol a posté sur Twitter une photo de son gouvernement qui a observé une minute de silence pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Londres.

 

12h10: Des panneaux de métro porteurs d'espoir et de poésie

Ce jeudi matin, en prenant le métro pour aller travailler, des milliers d’entre eux ont remarqué que les panneaux de services de certaines stations comportaient - comme souvent - des « citations du jour » ou des appels à l’unité et les ont massivement relayés sur les réseaux sociaux. Retrouvez notre papier par ici. 

12h06: Les drapeaux de l'Assemblée nationale en berne mais pas de minute de silence

Les drapeaux de l'Assemblée nationale ont été mis en berne en hommage aux victimes de l'attentat de Londres, qui a fait trois morts, outre l'assaillant, et une quarantaine de blessés, dont des lycéens français, a-t-on indiqué jeudi à la présidence.

Cette initiative, à la demande du président Claude Bartolone (PS), en rejoint des similaires après d'autres attentats à l'étranger, comme à Bruxelles par exemple, selon la même source. Comme les travaux parlementaires sont interrompus à l'approche de l'élection présidentielle, il n'y aura pas cette fois de minute de silence dans l'hémicycle.

12h01: Ayrault participait jeudi matin en signe de solidarité à la session du Parlement britannique

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault participait jeudi matin en signe de solidarité à la session du Parlement britannique réunie au lendemain de l'attentat qui a fait 3 morts à Londres.

«Monsieur, nous apprécions votre présence et votre manifestation de solidarité», a déclaré le président de la Chambre des députés John Bercow. Le ministre français avait auparavant rencontré les familles des trois lycéens français blessés dans l'attaque.

11h59: Des fleurs en mémoire des victimes

Notre correspondant envoie des photos de fleurs déposées en hommage aux victimes. 

 

11h57: «La Grande-Bretagne est confrontée à une triple menace», analyse un spécialiste de la sécurité

«La Grande-Bretagne est en pointe dans la coalition internationale contre Daesh. D’autre part, elle est considérée par les djihadistes comme une terre de mécréants et l’aspect cosmopolite de Londres en fait une cible privilégiée», explique Alain Rodier, directeur auprès du chef du Centre Français de Recherche sur le renseignement (CF2R) pour 20 Minutes. Retrouvez son interview par ici. 

11h53: L'auteur de l'attentat «a fait l'objet d'une enquête des services de renseignements intérieurs (MI5) sur un réseau extrémiste»

L'auteur de l'attentat de mercredi à Londres a fait l'objet d'une enquête des services de renseignements intérieurs (MI5) sur un réseau extrémiste, a déclaré jeudi la Première ministre britannique Theresa May devant le Parlement.

Cet homme «est né au Royaume-Uni» et «il y a quelques années il a fait l'objet d'une enquête du MI5» en lien avec «l'extrémisme violent», a dit Theresa May, ajoutant qu'il était «un personnage périphérique» de cette enquête.

11h52: Des lycéens de Denain étaient également sur place lors de l'attentat

Un groupe de lycéens de Denain, près de Valenciennes (Nord), était en visite dans le centre de Londres au moment où un individu a lancé une attaque meurtrière aux abords du parlement britannique. Indemnes, ils restent à Londres. Retrouvez notre article par ici. 

11h39 : « L’auteur de l’attentat était connu des services de sécurité », dit Theresa May devant le Parlement

« L’auteur de l’attentat était connu des services de sécurité », a déclaré la Première ministre britannique Theresa May devant les députés lors d’une séance à laquelle participe Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères.

« Nous n’avons pas peur et notre détermination ne faillira pas face au terrorisme », a dit Mme May qualifiant l’attentat d'« attaque contre la liberté ». Les députés ont siégé normalement jeudi au lendemain de l’attaque qui s’est déroulée tout près du Parlement.

11h38: Retrouvez en vidéo le raid qui a abouti à l'arrestation de huit personnes

Une opération de police à Birmingham et à Londres a eu lieu cette nuit. 

 

11h35 : Le Premier ministre rappelle qu’en France 17 projets d’attentats ont été déjoués en 2016 et 5 depuis début 2017

Bernard Cazeneuve assure que : « jour après jour nos services déjouent les projets d’attentat. Ce sont 17 attentats déjoués en 2016 et déjà 5 depuis début 2017. Nous sommes plus que jamais décidés à résister à la barbarie. »

11h31: Cazeneuve annonce le rapatriement des élèves, à l'exception des trois blessés

Le Premier ministre devant les médias a assuré que «le rapatriement des lycéens de Concarneau interviendrait aujourd'hui, à l'exception des trois blessés qui sont soignés sur place. Ils seront accueillis sur place par Juliette Méadel,  secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'Aide aux victimes. Une cellule de soutien composée notamment de psychologues sera proposée. Les Français n'ont pas oublié les témoignages d'affection de leurs voisins britanniques» pendant les attentants en France. 

11h21: Les Londoniens, rencontrés par notre correspondants, partagent leur émoi

Notre correspondant sur place a rencontré plusieurs Londoniens, partagés entre tristesse et résilience. 

 

11h19: La police annonce huit arrestations

Sur Twitter, la police vient d'annoncer que le nombre d'arrestations était monté à huit dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Londres. 

 

11h16: Le vote sur le référendum en Ecosse reporté à mardi

Le vote sur le référendum d'indépendance de l'Ecosse au Parlement régional a été reporté à mardi, en raison de l'attentat à Londres, a annoncé jeudi un porte-parole du Parlement.

Les députés écossais devaient voter mercredi pour autoriser la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon à demander à Londres un référendum d'indépendance en raison du Brexit. Mais la séance du parlement a été suspendue en signe de solidarité peu après l'attentat à Westminster qui a fait trois morts et une quarantaine de blessés mercredi.

11h11: Jean-Marc Ayrault: «Nous ne renoncerons jamais»

Le ministre des Affaires Etrangères s'exprime devant les médias depuis londres: «les équipes pédagogique, les enseignants qui accompagnaient les élèves ont fait leur devoir avec un courage remarquable. Je remercie la direction, le recteur qui s'est déplacé. Tout le monde est solidaire. C'est un message très fort pour dire à ceux qui veulent tuer la démocratie. Nous ne renoncerons jamais. »

Le ministre a donné quelques informations sur les trois enfants français blessés:

«Trois enfants sont hospitalisés. Des examens sont encore en cours. Si tout se passe bien, ils pourraient retrouner en France pour la suite des examens.»

11h08: Les élèves français vont être auditionnés puis rapatriés

Les lycéens de Concarneau (Finistère) qui se trouvaient en voyage scolaire outre-Manche seront rapatriés jeudi, à l'exclusion des trois blessés de l'attaque survenue mercredi à Londres, a annoncé la secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes Juliette Méadel.

«On a organisé leur rapatriement par avion. Il interviendra aujourd'hui», a déclaré Juliette Méadel à l'AFP. Selon la secrétaire d'Etat, 92 élèves faisaient partie du voyage, soit 36 qui n'étaient pas sur les lieux et 56 qui ont assisté à l'attaque, dont les trois blessés, actuellement hospitalisés «dans un état sérieux».

Certains élèves devraient être entendus ou ré-entendus jeudi par la police britannique, a indiqué l'entourage de Juliette Méadel.

11h00: Qui sont les quarante blessés?

Une quarantaine de personnes ont été blessées, dont 29 ont dû être hospitalisées. Sept d'entre elles étaient dans un «état critique», selon le commandant de l'antiterrorisme de Scotland Yard Mark Rowley.

Parmi les blessés figurent trois élèves français du lycée Saint-Joseph de Concarneau (ouest), en voyage scolaire. Cinq touristes sud-coréens -quatre femmes et un homme âgés de 50 à 60 ans- ont également été blessés dans le mouvement de foule qui a suivi l'arrivée de la voiture folle sur le pont de Westminster, a annoncé le ministre sud-coréen des Affaires étrangères.

Une femme, dont la nationalité n'est pas connue, a été repêchée dans la Tamise grièvement blessée.

Parmi les autres victimes figurent un Portugais, un Chinois et deux Roumains, ont confirmé les autorités de ces pays.

10h58: Qui sont les trois victimes de l'attentat? 

On en sait un peu plus sur les trois personnes décédées dans l'attaque de Londres. 

-Une femme d'une quarantaine d'années figure au rang des morts, selon le commandant de l'antiterrorisme à Scotland Yard Mark Rowley. Elle a été tuée sur le pont de Westminster, enjambant la Tamise face à Big Ben, où la voiture de l'auteur de l'attaque a foncé dans la foule. 

- La seconde victime, également fauchée sur le pont de Westminster, est un homme d'une cinquantaine d'années, a déclaré Mark Rowley. Aucune autre précision n'a filtré.

- Le troisième mort est un policier, Keith Palmer, 48 ans. Il était stationné devant l'une des entrées du Parlement de Westminster au moment où l'assaillant, qui a abandonné sa voiture contre les grilles de l'édifice, tentait d'y pénétrer. L'homme, armé d'un couteau, l'a frappé à plusieurs reprises, selon les témoins. Le député conservateur Tobias Ellwood a tenté de le réanimer, en vain.

 

10h56: Retrouvez en vidéo le portrait des victimes de l'attentat de Londres

Qui sont les blessés et les personnes décédées dans l'attentat de Londres? Retour en vidéo. 

 

10h45: Le Parlement britannique a repris sa session jeudi

Le Parlement britannique a repris sa session jeudi au lendemain de l'attentat qui a visé le Palais de Westminster à Londres, faisant trois morts et des dizaines de blessés. Les parlementaires ont observé une minute de silence à 09h33 locales (10h33 en France). 

 

10h43: Sky News a filmé la minute de silence observée par les policiers

Devant Scotland Yard, des policiers et des citoyens ont observé une minute de silence à 9h33 (10h33 en France) en hommage aux victimes de l'attentat de Londres. 

 

10h34: Des fleurs déposées en hommage au policier tué devant le National police memorial

Des fleurs ont été déposées en hommage au policier tué devant le National police memorial.

 

10h28: Reportage au lycée de Concarneau endeuillé

Au lycée de Concarneau, «tout le monde ne parle que de ça». Mercredi, trois élèves de seconde qui participaient à un voyage scolaire outre-Manche ont été blessés dans l’attaque survenue mercredi à Londres. Retrouvez l'intégralité de notre reportage au lycée Saint-Joseph par ici

Retrouvez le reportage en vidéo. 

 

10h17: Beaucoup de policiers près de Westminster et un hélicoptère survole le quartier

Selon notre correspondant sur place, les policiers sont nombreux sur place et un hélicoptère survole la ville. 

 

10h10 : Le quartier de Westminster encore bloqué

Selon notre correspondant sur place, dans une des rues bloquées qui mène à Westminster, certaines personnes peuvent rejoindre leur bureau au compte-gouttes.

 

09h58: Une minute de silence à 9h33 (10h33 heure de Paris)

La police vient d'annoncer sur Twitter qu'une minute de silence serait organisée à 9h33 (10h33 heure de Paris) pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Londres. 

 

09h53: Le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste

Trois lycéens français font partie des blessés de l'attaque de Londres. En conséquence, le parquet antiterroriste de Paris vient d'ouvrir une enquête en flagrance pour tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste. Les investigations sont confiées à la SDAT et à la DGSI. 

L'ouverture de cette enquête par la justice française est une procédure classique du fait de la présence de trois Français blessés, dont deux grièvement, parmi les victimes de cet attentat devant le Parlement de Londres qui a tué trois personnes et en a blessés une quarantaine mercredi.

 

09h48: L'identité d'une des victimes de l'attaque révélée

Selon Sky News, la femme qui a été tuée dans l'attentat de Londres se nomme Aysha Frade. Cette quarantenaire, mère de deux enfants selon The Telegraph, était d'origine espagnole et avait un passeport britannique. 

 

09h32: Le leader du Parti démocrate rend hommage à ceux qui ont aidé les victimes, notamment Tobias Ellwood

Jeremy Corbyn a publié un communiqué sur Twitter pour salue le courage des policiers et des personnes, notamment le parlementaire Tobias Ellwood, qui ont aidé les victimes de l'attentat.  «Ce n'était pas seulement une attaque contre des innocents. C'était une attaque contre notre démocratie.»

 

09h29: L'attaque de Londres fait la une des journaux français et britanniques

Il n'y a pas qu'en Grande Bretagne que les médias titrent sur l'attentat de Westminster.

En France aussi, beaucoup de journaux ont fait leur une ce jeudi sur le drame. 

 

09h25: Un rassemblement en mémoire des victimes à Trafalgar Square ce jeudi à 18h

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a invité sur Twitter les Londoniens à une veillée aux chandelles ce jeudi à 18h à Trafalgar Square en mémoire des victimes de l'attaque et pour s'opposer au terrorisme. La mairie a donné plus de détails sur ce rassemblement sur son site. 

 

09h12: Le Parlement doit reprendre son travail jeudi mais le périmètre est toujours bouclé

Alors que le Parlement devait reprendre ses activités jeudi, le périmètre autour du palais de Westminster, coeur politique et touristique de la capitale, était toujours bouclé dans la matinée.

Les portes de la station de métro de Westminster sont restées fermées alors que de nombreux policiers supplémentaires ont été déployés dans Londres.

Le pont de Westminster menant au Parlement était toujours fermé à la circulation pendant que les enquêteurs y poursuivaient leur travail d'enquête.

09h04: Quatre morts, dont l'assaillant, et 29 blessés

«Il y a pour le moment quatre morts, 29 blessés soignés à l'hôpital, dont sept sont malheureusement dans un état critique», a précisé le commandant. La quatrième victime est l'assaillant. Dans un communiqué, la police a actualisé le bilan. 

 

09h01: Selon la police, l'assaillant aurait agi seul

«Nous pensons toujours que l'assaillant a agi seul mercredi et qu'il était inspiré par le terrorisme international», a expliqué aux médias Mark Rowley, le commandant de l'unité anti-terrorisme dans une déclaration devant Scotland Yard. 

 

08h58: Trois morts, selon un bilan revu à la baisse par la police

L'attaque a fait trois morts, selon un bilan revu à la baisse par la police. 

 

08h54: Ayrault va rencontrer ce jeudi les trois lycéens français blessés

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, qui était à Washington mercredi, a annoncé sur Twitter qu’il se rendra jeudi à Londres auprès des blessés français et y rencontrera « les autorités » britanniques.

 

08h51: Sept personnes arrêtées en lien avec l'attentat de Londres à six adresses différentes

«Sept personnes ont été arrêtées» en lien avec l'attentat de Londres mercredi, a annoncé jeudi matin Mark Rowley, le commandant de l'unité anti-terrorisme dans une déclaration devant Scotland Yard.

Les arrestations ont eu lieu à six adresses différentes, à Londres et Birmingham (centre de l'Angleterre) mais aussi ailleurs dans le pays, a précisé Mark Rowley.

 

08h49: Qui était le policier tué mercredi dans l'attaque de Londres? 

Père de famille, quinze ans de service, retrouvez les informations sur ce policier poignardé à mort devant les grilles du Parlement mercredi 22 mars par ici.  

08h43: 00 44 207 07312 31, c'est le numéro d'urgence ouvert pour les familles concernées

Un numéro d'urgence a été ouvert par le Consulat de France à Londres, à l'attention des personnes concernées 00 44 207 07312 31. 

 

08h28: Pour Bayrou, «le fait que la Grande-Bretagne s'éloigne de l'Europe va évidemment poser des problèmes très importants» pour la sécurité

Sur RTL ce jeudi matin, François Bayrou, président du MoDem et allié d'Emmanuel Macron pour la présidentielle a expliqué comment la sécurité des Européens pouvait être renforcée: «Notre défense, notre sécurité, doit s'adapter à la menace (...). Premièrement le renseignement, le renseignement partagé entre pays européens. Et c'est là que l'on voit que le fait que la Grande-Bretagne s'éloigne de l'Europe va évidemment poser des problèmes très importants. Il se trouve que la Grande-Bretagne peut rester membre d'Europol, cette organisation des polices européennes, et il faut qu'elle le fasse».

«Deuxièmement il y a évidemment une organisation nationale, sur le terrain, de la sécurité . Par exemple la police britannique n'est pas armée, est-ce que ça va pouvoir durer longtemps ?»

«Et enfin dernier point (...) c'est que la nation toute entière soit entrainée dans la vigilance. (...) Et puis il faut aller encore plus loin, l'idée que tous les jeunes puissent participer à un service national, civique ou avec une initiation militaire».

08h29 : Selon Sky News, plusieurs personnes ont été arrêtées pendant le raid à Birmingham

Selon Sky news, plusieurs personnes ont été arrêtées lors de cette opération à Birmingham. Birmingham est un fief des islamistes britanniques et l’un des auteurs des attentats de Bruxelles et Paris, Mohamed Abrini, y avait séjourné avant les attaques.

08h25 : Retrouvez en vidéo les mots rassurants du maire de Londres, « Londres reste l’une des villes les plus sûres du monde »

Dans une vidéo, le maire de Londres, Sadiq Khan a tenté de rassurer ses concitoyens et les touristes : « Londres reste l’une des villes les plus sûres du monde »

 

18h24: Les élèves français devraient être rapatriés dans la journée

Toujours selon la ministre, «les autres élèves de l’établissement sont sains et saufs mais choqués. Une cellule médico-psychologique est déployée pour les accompagner. Plusieurs représentants de l’académie sont auprès d’eux. Ces élèves devraient être rapatriés dans la journée.»

08h21: Les familles des enfants français blessés sont à Londres depuis hier soir

Dans un communiqué, Najat Vallaud-Balkacem, ministre de l’Education nationale, a dit son émotion: «La ministre a une pensée toute particulière pour les familles des trois élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau blessés, heureusement sans que leur pronostic vital ne soit engagé. Ces familles ont été informées, accompagnées et prises en charge vers Londres, où elles ont rejoint leur enfant dès ce mercredi soir. 

La ministre a demandé au recteur de Rennes, présent à Londres, de se rendre immédiatement auprès des élèves blessés. Le recteur a pu les rencontrer, accueillir les parents et leur apporter le soutien complet et la solidarité de l’institution scolaire.

 

08h18 : L’acte n’a pas été revendiqué

L’acte n’avait apparemment toujours pas été revendiqué jeudi matin. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière au Royaume-Uni depuis les attentats suicides du 7 juillet 2005, revendiqués par des sympathisants d’Al-Qaïda, qui avaient fait 56 morts dans les transports en commun londoniens.

08h13 : La station de métro de Tower Hill rend hommage aux victimes

«La fleur qui fleurit dans l'adversité est la plus rare et la plus belle de toute», peut on lire à l'entrée de la station de métro de Tower Hill. Un message accompagné des mot-clefs #Londonisopen (Londres est ouvert) #Westminster #Wearenotafraid (nous n'avons pas peur)

 

08h08 : Le drapeau qui flotte au-dessus de Westminster en berne ce jeudi

 

07h48 : Raid de la police à Birmingham après l'attentat de Londres 

Comme nous l'indiquions un peu plus tôt ce jeudi (post de 06h20), la police britannique a mené dans la nuit un raid à un domicile à Birmingham, dans le nord du pays.

D'après l'Agence Press Association et la télévision en continu Sky, l'opération était liée à l'auteur présumé de l'attaque. La police a refusé de confirmer que l'opération était liée à l'attentat.

Selon Sky, plusieurs personnes ont été arrêtées lors de cette opération.

07h38 : Channel 4 s’excuse après avoir donné le nom d’un suspect toujours en prison

Alors que le profil de l’auteur de l’attaque semblait se dessiner, la chaîne de télévision Channel 4 a désigné, un peu rapidement, le prêcheur britannique radical Abou Izzadeen, de son vrai nom Trevor Brooks, comme étant le principal suspect.

Problème, l’homme est toujours en prison, comme l’a confirmé son avocat à une productrice d’ABC.

Channel s’est donc excusé, expliquant avoir donné à tort le nom de prêcheur britannique radical.

06h20 : La police aurait fait une descente dans une propriété de Birmingham

BBC Newsnight a rapporté plus tôt dans la nuit que la voiture utilisée dans l’attaque aurait été louée à une adresse de Birmingham. Cette information n’a pas été confirmée. Cependant, des policiers armés ont fait une descente dans une propriété de la ville. Le quartier Hagley road a été fermé pendant trois heures cette nuit.

 

05h50 : Le quartier de Westminster toujours fermé au public

Quatorze heures après l’attaque, la zone de Westminster où se trouve le parlement britannique, son square, les avenues Northumberland, Millbank, Constitution Hill et le Mall sont toujours interdits d’accès.

 

La piste du « terrorisme islamiste » était privilégiée au lendemain d’une attaque ayant fait cinq morts devant le Parlement britannique à Londres, survenue un an jour pour jour après les meurtriers attentats de Bruxelles.

Une quarantaine de personnes ont également été blessées lorsqu’un homme barbu vêtu de noir a lancé mercredi en début d’après-midi sa voiture contre la foule sur le pont de Westminster, face à Big Ben, avant de poignarder à mort un policier en essayant de pénétrer dans le Parlement.

L’assaillant, qui a agi seul selon les enquêteurs, et dont l’acte n’a pas été revendiqué pour le moment, a ensuite été « abattu par un autre policier », selon le commandant de l’antiterrorisme Mark Rowley.