Attaque à Londres: «Nous ne laisserons pas ces terroristes gagner», assure le parlementaire Steve McCabe

TERRORISME Le parlementaire britannique a accepté de faire à « 20 Minutes » le récit des événements vus depuis l’intérieur de la Chambre des Communes, placée en confinement depuis l’attaque meurtrière qui a frappé ce mercredi la capitale britannique…

Anissa Boumediene

— 

Confiné avec les autres parlementaires dans l'hémicycle de la Chambre des Communes, le parlementaire Steve McCabe a raconté à «20 Minutes» le déroulé de l'attaque de Londres, des événements vécus de l'intérieur du Parlement.
Confiné avec les autres parlementaires dans l'hémicycle de la Chambre des Communes, le parlementaire Steve McCabe a raconté à «20 Minutes» le déroulé de l'attaque de Londres, des événements vécus de l'intérieur du Parlement. — With the courtesy of Steve McCabe (Twitter)

Quelques heures après l’attaque terroriste qui a frappé, ce mercredi, le cœur de Londres, le bilan provisoire fait état de quatre morts dont l’assaillant, et d'une vingtaine de blessés, dont des lycéens français. L’attaque, qui s’est déroulée dans le quartier de Westminster, juste aux abords du Parlement britannique, a aussitôt déclenché une mesure de confinement de l’ensemble des parlementaires, à l’exception de la cheffe du gouvernement, Theresa May, évacuée dans la foulée de l’attaque. Steve McCabe, parlementaire travailliste, se trouvait au Parlement lorsque la zone a été prise pour cible par une attaque terroriste. Il raconte à 20 Minutes les événements vus depuis l’intérieur de la Chambre des Communes.

>> A lire aussi: EN DIRECT. Attaque à Londres: Le bilan provisoire monte à quatre morts et 20 blessés

Confiné pour plusieurs heures

C’est le protocole qui veut cela : aussitôt après l’attaque, l’ensemble du Parlement a été mis au confinement, pour assurer la sécurité de ses membres. « Nous sommes ici depuis le début de l’attaque, raconte Steve McCabe. Je venais juste de pénétrer dans le Division lobby [long corridor qui mène à l’hémicycle de la Chambre des Communes] pour procéder au vote quand tout l’endroit a été confiné. C’est là que j’ai réalisé qu’il s’agissait de quelque chose de sérieux, parce que c’est un protocole bien établi qui ne laisse rien au hasard. La Première ministre a quant à elle rapidement été évacuée du bâtiment par ses services de sécurité pour être transportée en lieu sûr ».

Plusieurs heures après le début de l’attaque, Steve McCabe n’a toujours pas quitté l’hémicycle. « Nous sommes toujours confinés à l’intérieur de la Chambre des Communes, confie-t-il. La police évacue le bâtiment par phase, et elle est toujours à la recherche de possibles engins explosifs. Les forces de l’ordre n’ont par ailleurs pas encore déterminé si l’attaque était le fait d’un seul homme, explique le parlementaire. Je pense que nous serons tenus au confinement pour au moins quelques heures encore ».

Ne pas céder à la peur

Sur les réseaux sociaux et par SMS, le parlementaire a pu rassurer ses proches et ses administrés sur son sort. Et c’est au cours de la journée que Steve McCabe a appris le décès du policier poignardé et des autres victimes qui ont perdu la vie dans l’attaque, « des pertes vraiment très tristes ». Meurtris par ces annonces, Steve McCabe et les parlementaires qui sont confinés avec lui refusent toutefois de céder à la peur.

>> A lire aussi : Attaque à Londres: «La Grande-Bretagne vit sous une menace terroriste très élevée»

« La police a fait un incroyable travail depuis le début de cette opération, salue-t-il. Et si toute la lumière n’a pas encore été faite sur les événements et que tout danger n’a pas encore été écarté pour le moment, nous, les parlementaires, tenons à conserver notre détermination : nous ne laisserons pas ces terroristes gagner ».