VIDEO. Attentat à Londres: La piste du «terrorisme islamiste» privilégiée

ROYAUME-UNI Ce que l’on sait sur l’attaque de mercredi, qui a fait au moins quatre morts et 29 blessés…

Philippe Berry

— 

Une attaque sans doute terroriste sur le pont de Westminster et devant le Parlement britannique, à Londres, a fait au moins deux morts et de nombreux blessés, le 22 mars 2017.
Une attaque sans doute terroriste sur le pont de Westminster et devant le Parlement britannique, à Londres, a fait au moins deux morts et de nombreux blessés, le 22 mars 2017. — James Gourley/Shutterst/SIPA

Londres a été frappée par ce que la police traite comme un « acte terroriste » mercredi après-midi. Un homme a foncé sur des piétons sur le pont de Westminster puis a poignardé un policier devant le Parlement britannique avant d’être neutralisé. Selon un bilan provisoire, il y a au moins quatre morts, dont le suspect et le policier, et 29 blessés, dont trois lycéens français de Concarneau (Finistère) qui effectuaient un voyage scolaire.

>> A lire aussi : Suivez tous les événements en direct par ici

Deux incidents mais un unique suspect

L’attaque a commencé sur le pont de Westminster. Au volant d’un SUV sombre, un homme a foncé sur des piétons. Selon les images filmées par des témoins, plusieurs personnes ont été traitées sur place. Une femme a sauté dans la Tamise. Selon les autorités portuaires, elle a été repêchée vivante mais avec des « blessures graves ». Après avoir embouti sa voiture à deux pas de Big Ben, le suspect a poignardé un policier devant le Parlement britannique, a indiqué Scotland Yard. Alors qu’il tentait de pénétrer dans le bâtiment, il a été neutralisé de plusieurs tirs et a succombé à ses blessures.

>> A lire aussi : «Nous ne laisserons pas ces terroristes gagner», assure le parlementaire Steve McCabe

Quatre morts et 29 blessés dont trois lycéens français

Selon un bilan fourni ce jeudi matin par Scotland Yard, l’attaque a fait au moins quatre morts et 29 blessés. Le policier poignardé a succombé à ses blessures, tout comme le suspect. Sur le pont de Westminster, trois lycéens français ont été blessés, a confirmé le ministère de l’Intérieur à 20 Minutes. Ces élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau (Finistère) étaient en voyage scolaire dans la capitale britannique et leur pronostic vital n’est pas engagé.

>> A lire aussi : Policiers, lycéens, touristes... Qui sont les victimes?

Un « acte terroriste », selon la police

Scotland Yard, appelé sur les lieux à environ 14 h 40 locales, a affirmé considérer que « jusqu’à preuve du contraire », il s’agissait d’un « acte terroriste ». Par la suite, les autorités ont précisé qu’elles privilégiaient la piste du « terrorisme islamiste », sans révéler le nom du suspect.

>> A lire aussi : «La Grande-Bretagne vit sous une menace terroriste très élevée»

Le Parlement confiné, Theresa May évacuée

Après l’attaque, le Parlement britannique a été placé en lockdown. Députés, employés et journalistes sont restés confinés plusieurs heures et ont été protégés par la police et les forces antiterroristes.

Selon The Independent, la Première ministre Theresa May se trouvait dans le Parlement, à « une quarantaine de mètres » de l’endroit où le suspect a été neutralisé. Elle a été évacuée en urgence dans une Jaguar grise vers 14 h 45. Elle « va bien », a ensuite précisé Downing Street.