Interdictions des ordinateurs et tablettes sur les vols en provenance du Moyen-Orient: Après Washington, Londres suit aussi le mouvement

VOYAGE Et de deux...

20 Minutes avec AFP

— 

A Cityjet airliner taxying along the London City Airport runway with the backdrop of Canary Wharf and the O2 Arena, London, UK
Various
A Cityjet airliner taxying along the London City Airport runway with the backdrop of Canary Wharf and the O2 Arena, London, UK Various — High Level/Shutterstock/SIPA

Après l’annonce des autorités américaines, ce mardi, d’interdire les ordinateurs portables et tablettes en cabine sur les vols de neuf compagnies aériennes en provenance de pays arabes et de Turquie, Londres a décidé de suivre le mouvement.

« Nous avons évidemment accès aux mêmes sources de renseignement que les Américains. Nous allons mettre à jour nos dispositions cet après-midi », a déclaré à l’AFP une source gouvernementale britannique.

>> A lire aussi : Etats-Unis: Interdiction des ordinateurs et tablettes sur les vols en provenance du Moyen-Orient

Ankara n’a pas tardé à réagir 

Le ministre turc des Transports, Ahmet Arslan, a réagi en demandant « de revenir en arrière ou d’alléger » cette mesure. Il a notamment évoqué l’impact potentiel sur l’afflux de passagers.