Iran : Il prépare des feux d’artifice artisanaux pour le Nouvel An et fait sept morts

EXPLOSION Une maison s'est effondrée sur onze personnes...

F.H. avec AFP

— 

Une maison s'est effondré en Iran faisant sept morts lors de l'explosion de feux d'artifice artisanaux fabriqués pour les festivités du Nouvel An perse. (Illustration)
Une maison s'est effondré en Iran faisant sept morts lors de l'explosion de feux d'artifice artisanaux fabriqués pour les festivités du Nouvel An perse. (Illustration) — BEBERT BRUNO/SIPA

Les festivités du Nouvel An perse –Norouz, le 21 mars – ont débuté par un drame dans la en Iran. L’explosion d’une maison où un jeune homme préparait des feux d’artifice artisanaux a fait sept morts, a déclaré samedi un site d’information proche de l’autorité judiciaire. Il s’agit du premier incident de ce type cette année à l’approche des festivités liées au Nouvel An.

>> A lire aussi: Le bilan de l’explosion sur un marché de feux d'artifice au Mexique s’alourdit à 35 morts

« Le fils de la famille était en train de préparer des feux d’artifice artisanaux qui ont explosé au contact d’une source de chaleur », a déclaré à Mizan Online le procureur de la ville d’Ardebil (nord-est), Naser Atabati. L’explosion a provoqué l’effondrement de la maison et « sept personnes ont été tuées, une grièvement blessée, trois plus légèrement », selon le procureur.

3 morts et 2.500 blessés lors du Nouvel An en 2016

Le 15 mars, pour célébrer le dernier mercredi de l’année du calendrier perse, les Iraniens célèbrent Chaharshanbeh-Soori, une ancienne tradition zoroastrienne qui consiste à sauter au-dessus de feux, mais aussi à tirer des feux d’artifice le plus souvent fabriqués de manière artisanale.

Chaque année, cette tradition donne lieu à de nombreux accidents, en dépit des mises en garde des autorités : l’an dernier, trois personnes avaient péri et environ 2.500 avaient été blessées.

Les autorités espèrent cette année que les Iraniens auront moins recours aux feux en tout genre, par « respect » pour 16 pompiers morts en janvier dans l’effondrement d’un grand immeuble de Téhéran dans lequel ils luttaient contre un incendie.