Alaska: Un gisement de 1,2 milliard de barils de pétrole découvert

ENERGIE Ce gisement est le plus important pour la compagnie Repsol depuis celui de Perla découvert en 2009 au Venezuela…

20 Minutes avec agences

— 

Une unité de pompage de pétrole à Sweetwater, au Texas, le 19 janvier 2016
Une unité de pompage de pétrole à Sweetwater, au Texas, le 19 janvier 2016 — SPENCER PLATT GETTY IMAGES NORTH AMERICA

La compagnie pétrolière espagnole Repsol et son partenaire américain Armstrong Energy viennent d’annoncer la découverte d’un gisement de pétrole d’environ 1,2 milliard de barils en Alaska (Etats-Unis).

C’est « la plus grande découverte conventionnelle d’hydrocarbures des 30 dernières années sur le sol américain », affirme l’entreprise ibérique dans un communiqué. Ce gisement serait en effet le plus important pour Repsol depuis celui de Perla (Venezuela) découvert en 2009.

120.000 barils par jour

La découverte a eu lieu dans la région de North Slope, pourtant considérée en déclin. Le gisement d’hydrocarbures comporte deux puits distincts (Horseshoe-1 et Horseshoe-1A) relevant d’une concession nommée Pikka.

Cette découverte représente « un potentiel maximal de 120.000 barils par jour » à partir de 2021, selon la compagnie espagnole. Repsol exploiterait 49 % du gisement contre 51 % pour son partenaire américain.

>> A lire aussi : Repsol lance les prospections pétrolières au large des îles Canaries

Une exploitation soumise à certaines conditions

Cependant, l’exploitation dépend encore d’une décision finale d’investissements, d’éventuelles autorisations et de considérations techniques, a souligné un porte-parole.

Pour rappel, l’Alaska compte les plus importantes réserves de pétrole aux États-Unis, mais se divise entre défenseurs de l’environnement et compagnies pétrolières. Le président américain fraîchement élu, Donald Trump, a lui promis d’ouvrir à l’exploitation une plus grande partie du domaine public.

>> A lire aussi : Prospection pétrolière près des Canaries, un navire de Greenpeace bloqué