VIDEO. Etats-Unis: Le ministre du Logement Ben Carson associe les esclaves aux immigrés

SCANDALE « C’est ça l’Amérique : une terre de rêves et d’opportunités », a déclaré le ministre, provoquant un tollé...

20 Minutes avec AFP

— 

Le ministre américain du Logement Ben Carson
Le ministre américain du Logement Ben Carson — BRENDAN SMIALOWSKI / AFP

Nouvelle sortie plus que hasardeuse d’un membre de l’administration Trump. Après un « massacre » dans le Kentucky inventé par sa conseillère Kellyanne Conway et un attentat en Suède sorti tout droit de l’imaginaire de Donald Trump lui-même, c’est le ministre du Logement, Ben Carson, qui s’est illustré lundi.

Le ministre, lui-même noir, a déclenché un tollé lundi en affirmant que les esclaves ramenés d’Afrique étaient des « immigrés » qui avaient « un rêve » américain.

« Trouver la richesse et le bonheur sur cette terre »

« C’est ça l’Amérique : une terre de rêves et d’opportunités », a déclaré le ministre lors d’un discours devant les fonctionnaires de son ministère, le jour de l’adoption par l’administration Trump d’un nouveau décret migratoire.

>> A lire aussi : Les cinq différences entre les deux décrets de Donald Trump

« Il y a eu d’autres immigrés qui sont venus ici au fond de bateaux d’esclaves, qui ont même travaillé plus longtemps et plus dur et pour moins », a ajouté Ben Carson.

Habitué des sorties du même genre, l’ancien neurochirurgien a poursuivi : « Mais eux avaient aussi le rêve qu’un jour leurs fils, leurs filles, leurs petits-fils, leurs petites-filles, leurs arrière-petits-fils, leurs arrière-petites-filles puissent trouver la richesse et le bonheur sur cette terre. »

Tollé

« Des immigrés ??? », a aussitôt réagi sur Twitter la grande organisation de défense des droits des Noirs, la NAACP.

Ces remarques sont « tragiques, choquantes et inacceptables », a estimé pour sa part le Anne Frank Center USA, qui fait vivre la mémoire de la jeune fille juive, morte en déportation.

>> A lire aussi : Le républicain Ben Carson compare l'avortement à l'esclavage

« Non, monsieur Carson, les esclaves n’ont pas immigré en Amérique. Ils ont été amenés ici violemment, contre leur volonté, et ont vécu ici privés de liberté », a poursuivi le centre.

Un habitué des faits

Pour le ministère du Logement, les très nombreuses réactions outrées et les condamnations dans les médias américains relèvent de « la plus cynique interprétation » des propos du ministre. « Personne ne croit sincèrement qu’il met au même niveau immigration et servitude involontaire », a justifié le ministère.

Le Dr Ben Carson, ancien rival malheureux de Donald Trump aux primaires du parti républicain, n’en est pas à sa première déclaration outrancière. En 2013, il avait affirmé que la réforme du système de santé Obamacare était « la pire chose qui soit arrivée à ce pays depuis l’esclavage ». « Et c’est, d’une certaine façon, de l’esclavage, car cela nous asservit tous à l’Etat », avait-il ajouté.