Retour en force pour l'égérie de la « Révolution orange » ukrainienne

- ©2007 20 minutes

— 

Fin de l'imbroglio politique en Ukraine. Le Parlement a approuvé de justesse hier la nomination de l'égérie de la « Révolution orange », Ioulia Timochenko, au poste de Premier ministre. Au total, 226 députés pro-occidentaux du bloc Timochenko et du parti présidentiel, soit la stricte majorité des 450 sièges du Parlement, ont soutenu la candidature de Mme Timochenko. Cette dernière, rayonnante, a aussitôt reçu de ses alliés plusieurs gros bouquets de roses. Ses adversaires prorusses ont suivi le déroulement du vote - qu'ils boycottaient - le visage figé.

Un premier scrutin sur la nomination de Mme Timochenko s'était soldé par un échec le 11 décembre, une voix de majorité ayant alors manqué. Les pro-occidentaux avaient invoqué une défaillance du système du vote électronique et décidé de revoter à main levée.

Redevenue Premier ministre, Ioulia Timochenko devrait se montrer moins radicale qu'en 2005 face à une opposition plus puissante et à un président déterminé à la contenir, a estimé Volodymyr Fesenko, directeur du Centre des études politiques Penta.