Syrie: Trois soldats turcs tués «accidentellement» dans un raid russe, Poutine présente ses condoléances

CONFLIT Onze autres soldats turcs ont été blessés par ces bombardements...

20 Minutes avec AFP

— 

Montage: Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan en 2015.
Montage: Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan en 2015. — Sergei Karpukhin/Burhan Ozbilici/AP/SIPA

Nouvelle bavure de l’armée russe. Trois soldats turcs ont été « accidentellement » tués ce jeudi dans un raid de l’aviation russe dans le nord de la Syrie, a annoncé l’armée turque. Onze autres soldats turcs ont été blessés dans ce raid, à la suite duquel le président russe Vladimir Poutine a présenté ses condoléances à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, a ajouté l’armée turque dans un communiqué.

Selon le texte, l’aviation russe cherchait à viser des cibles du groupe djihadiste Etat islamique « mais trois de nos soldats sont tombés en martyrs quand un bâtiment dans lequel nos unités avaient pris position a été frappé ».

Moscou et Ankara veulent renforcer « leur coordination »

Dans son appel à Erdogan, le président russe a exprimé « sa tristesse et ses condoléances », selon le communiqué de l’armée.

Après l’annonce de cet incident, la Russie et la Turquie ont annoncé qu’elles allaient renforcer leur coordination en Syrie. « La coordination militaire sera renforcée dans le cadre de l’opération en Syrie contre les combattants de l’Etat islamique et les autres organisations extrémistes », a indiqué le Kremlin dans un communiqué après une conversation téléphonique entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

Au total, 66 soldats turcs ont péri depuis le début de l’intervention turque dans le nord de la Syrie le 24 août pour en déloger les djihadistes de l’EI mais aussi les milices kurdes syriennes qu’Ankara considère comme des groupes terroristes liésau Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK).