Futur: A quoi ressemblera le monde en 2035 selon la CIA?

RETOUR VERS LE FUTUR Un indice: ce ne sera pas terrible...

A.B.

— 

Le logo de la CIA au siège de Langley, le 14 août 2008
Le logo de la CIA au siège de Langley, le 14 août 2008 — SAUL LOEB AFP

Que nous réserve le futur ? Au lendemain de l’investiture de Donald Trump, qui a pris ses quartiers dans le bureau ovale pour les quatre prochaines années, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur l’état du monde qu’on laissera à la prochaine génération. Pour se faire une idée, la CIA, l’agence centrale du renseignement américain, vient de livrer son rapport « Global trends », un document de 235 pages de projections sur le futur et que le public français peut découvrir dès ce jeudi avec l’ouvrage Le monde en 2035 vu par la CIA*, préfacé par le journaliste français Adrien Jaulmes.

Ici, point de boule de cristal dégainée, l’agence américaine a plutôt fait appel à une pléiade d’experts, 2.500 au total et répartis dans plus de 35 pays, pour peindre le tableau du monde tel qu’il devrait ressembler d’ici 2035. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce qui nous attend n’est pas jojo.

Récession économique en Chine et guerre au Moyen-Orient

Remis tous les quatre ans, ce rapport est un document « de prospective qui dessine des grandes tendances assez préoccupantes, qui aide à réfléchir », a précisé Adrien Jaulmes au micro de France Inter. Et les tendances qui se dessinent ne sont pas des plus réjouissantes dans un contexte de « récession économique en Chine, de pression démographique en Afrique SubSaharienne ou de guerre au Moyen-Orient », aux conséquences directes et très rapides.

A en croire les prévisions établies, « les acteurs étatiques et non étatiques continueront à développer une plus grande capacité pour les attaques ciblées et à distance ». Le rapport prédit ainsi « le développement croissant des cyberattaques, des armes téléguidées de précision, des systèmes robotiques et des armes sans pilote ». Un arsenal qui « abaisse le seuil de déclenchement des conflits tout en mettant moins de vies en danger au cours des tentatives de ces acteurs pour percer les défenses » ennemies. Toujours selon ce rapport, « la prolifération de ces capacités fera passer la guerre des affrontements directs entre armées opposées à des opérations plus isolées et éloignées, en particulier dans les phases initiales du conflit ». Bref, pour la paix dans le monde, ce n’est pas encore pour demain.

D’autant que lamontée des populismes, déjà initiée depuis ces dernières années, ne devraient que s’amplifier au cours des vingt prochaines années.

Une meilleure place pour les femmes

Mais le tableau n’est pas complètement obscur. Si une tripotée d’événements graves et sombres devrait nous tomber sur le paletot dans les années à venir, le rapport de la CIA nous promet aussi quelques belles éclaircies. Du côté des points positifs : l’accès à l’éducation devrait s’améliorer d’ici à l’horizon 2035.

Autre objet de réjouissance : la place des femmes sera plus importante à l’avenir. D’ici 2035, selon les projections des analystes sollicités par la CIA, elles devraient être plus nombreuses à participer à la vie économique et politique à travers le monde, et devraient davantage accéder à de hauts postes à responsabilités.