Etats-Unis: Donald Trump s’attaque à l’avortement et aux ONG qui le soutiennent

SANTE Le nouveau président américain a signé ce lundi un décret interdisant le financement des ONG internationales concernées…

20 Minutes avec agences

— 

Donald Trump et Mélania Trump le jour de l'investiture du président, le 20/01/17.
Donald Trump et Mélania Trump le jour de l'investiture du président, le 20/01/17. — Shutterstock/SIPA

Aux Etats-Unis, les ONG étrangères qui pratiquent l’avortement ou militent pour le rendre légal ne bénéficieront plus des fonds fédéraux d’aide internationale. Donald Trump a signé ce lundi un décret en ce sens, au lendemain du 44e anniversaire de « Roe V. Wade ».

En 1973, cet arrêt emblématique de la Cour suprême avait légalisé l’avortement aux Etats-Unis. La mesure du nouveau président américain intervient également deux jours après que des millions de femmes ont manifesté en Amérique et dans le reste du monde pour « adresser un message fort » à Donald Trump et défendre leurs libertés en matière de contraception et d’avortement.

>> A lire aussi : Tom Price, farouche opposant à l’avortement, nommé ministre de la Santé

Cette politique va « saper des années d’efforts »

Pour rappel, depuis l’élection du 8 novembre, les opposants américains à l’avortement ont déjà adopté dans certains Etats républicains des mesures anti-IVG draconiennes, qui flirtent parfois avec les libertés constitutionnelles.

Cette politique va « saper des années d’efforts en faveur de la santé des femmes », a réagi Cecile Richards, présidente de Planned Parenthood, le plus grand réseau de planning familial des Etats-Unis, craignant « des fermetures de cliniques dans le monde entier, avec pour corollaire une augmentation des grossesses non désirées et des avortements dangereux ».

A l’opposé, les associations « Pro Life », qui militent contre l’avortement, ont félicité Donald Trump pour son initiative. « Il s’agit d’une étape cruciale sur la voie pour rendre sa grandeur à l’Amérique », a jugé Tony Perkins, président de l’organisation conservatrice Family Research Council, remerciant le nouveau président d’avoir tenu « sa promesse de campagne de ne plus obliger les contribuables à payer pour des avortements ».

>> A lire aussi : VIDEO. Salaire de président, juges anti-avortement... Les annonces de Donald Trump sur CBS