Attentats de Bruxelles: Américains et Juifs étaient principalement ciblés à l'aéroport

TERRORISME Des images de vidéosurveillance tournées dans le hall des départs viennent accréditer cette information…

20 Minutes avec AFP

— 

Aéroport de Zaventem, à Bruxelles, le 23 mars 2016.
Aéroport de Zaventem, à Bruxelles, le 23 mars 2016. — YORICK JANSENS / BELGA

Près d’un an après les terribles attentats terroristes qui ont secoué la Belgique, les enquêteurs ont dévoilé de nouveaux éléments sur les intentions et le mode opératoire des kamikazes. Le commando djihadiste qui a attaqué l’aéroport de Bruxelles, le 22 mars 2016, a ciblé en particulier des passagers américains et sans doute aussi des juifs, ont révélé des sources concordantes informées de l’enquête conduite en Belgique.

Ce matin-là, vers 8h, Ibrahim El Bakraoui et Najim Laachraoui font exploser leurs bombes au milieu des voyageurs massés à l’enregistrement dans l’aéroport, tuant 16 personnes, un bilan qui doublera avec l’explosion provoquée une heure plus tard par un autre kamikaze, Khalid El Bakraoui, frère d’Ibrahim, dans une station de métro proche des institutions européennes.

« Ils ont attaqué le check-in de Delta Airlines »

A l’aéroport, le commando d’assaillants avait « des cibles assez particulières » et voulait s’en prendre prioritairement à des Américains, et semble-t-il aussi à des juifs, a expliqué un enquêteur sous couvert de l’anonymat. « On sait qu’ils voulaient viser des Américains […] Ils ont attaqué le check-in de Delta Airlines, l’endroit d’où partaient les compagnies américaines », assure l’enquêteur.

>> A lire aussi : Le réseau franco-belge au cœur de l'enquête

Ce dernier dit s’appuyer notamment sur des images de vidéosurveillance tournées dans le hall des départs de l’aéroport international Bruxelles-Zaventem. Ces images montrent en particulier un des kamikazes qui « semble se diriger précipitamment vers deux juifs orthodoxes » en habit traditionnel.

« Les Israéliens les obsèdent aussi »

Une autre source, au sein de l’administration américaine, confirme ce ciblage relativement précis « de comptoirs d’enregistrement américain, russe et israélien », c’est-à-dire de passagers en attente de vols vers ces pays. « Dès le début [de l’enquête], il y avait des indications » en ce sens, affirme cette source américaine, et « elles se sont confirmées avec les investigations ultérieures, y compris avec l’audition de Mohamed Abrini », le troisième assaillant de l’aéroport qui lui ne s’est pas fait exploser et a fui.

>> A lire aussi : Qui sont les frères El Bakraoui, les kamikazes de l'aéroport et du métro?

« On sait que les Israéliens les obsèdent aussi », affirme cette source, en expliquant que Najim Laachraoui s’est fait exploser à proximité de deux juifs orthodoxes soudain pris pour cible.

Parmi les 16 morts de l’aéroport, quatre étaient de nationalité américaine, selon un décompte de l’AFP confirmé par une source officielle américaine. Aucune victime israélienne n’a été recensée parmi eux. Mais deux jeunes hommes israéliens qui devaient s’envoler le 22 mars de Bruxelles vers Tel Aviv ont été blessés et soignés en avril dans un hôpital de Jérusalem, ont rapporté des médias israéliens, les identifiant comme membres d’une communauté hassidique (juifs ultra-orthodoxes).