Suède: Un viol collectif diffusé en direct sur Facebook, trois suspects interpellés

WEB L’alerte a été donnée par certains des membres du groupe Facebook sur lequel l’agression était diffusée…

20 Minutes avec agences

— 

Live Video, sur Facebook, permet de diffuser des vidéos en direct.
Live Video, sur Facebook, permet de diffuser des vidéos en direct. — FACEBOOK

Trois Suédois de 18, 20 et 24 ans, accusés d’avoir violé une femme de 30 ans et d’avoir diffusé l’agression en direct sur Facebook, ont été arrêtés dimanche matin à Uppsala (Suède).

Ce sont certains des 60.000 membres du groupe fermé au sein duquel les images du viol ont été montrées en temps réel qui ont prévenu les autorités. Les suspects ont été placés en garde à vue et, ce lundi, la police a lancé un appel aux internautes témoins pour tenter de récupérer la vidéo, qui n’est plus visible sur Facebook.

Plusieurs chefs d’accusation pourraient être retenus

« Nous avons certaines images fixes et mobiles. Mais nous n’avons pas d’images montrant l’agression elle-même », a ainsi expliqué le vice-procureur en chef à Uppsala, Magnus Berggren, qui compte poursuivre les trois hommes pour « viol aggravé » et « atteinte à l’intégrité de la personne ».

D’après Josefine Lundgren, l’une des premières à avoir prévenu la police, le plus âgé des suspects aurait également diffusé des images fixes et une vidéo de l’agression sexuelle via l’application Snapchat.

>> A lire aussi : Agression en direct sur Facebook: Comment est réalisée la modération des lives vidéo

De leur côté, les responsables de la communication de Facebook pour la Scandinavie ont tenu à préciser que le groupe mettait tout en œuvre pour assurer en permanence le contrôle des contenus signalés par ses utilisateurs et coopérait systématiquement avec les autorités en cas d’enquête pénale. Ils ont également qualifié cette agression de « crime répugnant ».