L'épouse du canoésite «disparu» arrêtée par la police

GRANDE-BRETAGNE A peine a-t-elle atterri à Cleaveland, que la police de Manchester...

— 

Le mystère autour du canoéiste britannique "revenu d'entre les morts", inculpé samedi pour fraude et fausse déclaration, s'est un peu plus dissipé avec les nouvelles révélations de son épouse: dettes, amour et mensonges l'auraient contrainte à jouer le jeu de son mari.
Le mystère autour du canoéiste britannique "revenu d'entre les morts", inculpé samedi pour fraude et fausse déclaration, s'est un peu plus dissipé avec les nouvelles révélations de son épouse: dettes, amour et mensonges l'auraient contrainte à jouer le jeu de son mari. — AFP/Cleveland police

Fin de l'histoire. Ils pensaient vivre tranquillement à l'étranger avec l'argent de leur assurance vie; ils finissent au poste de police.

>> Lisez tous les articles sur l'affaire

L'épouse du canoéiste britannique «revenu d'entre les morts» a été arrêtée peu après son retour au Royaume-Uni, a annoncé dimanche la police de Manchester. «La femme de 55 ans a été emmenée pour être interrogée par la police de Cleveland», a expliqué la police qui n'a toutefois pas précisé l'identité de la personne arrêtée.

Dettes, amour et mensonges

Mais peu avant, le tabloïde britannique Daily Mirror avait indiqué sur son site internet: «L'épouse de l'homme au canoë John Darwin est revenue au Royaume-Uni et a été arrêtée par la police». Un journaliste du tabloïde aurait semble-t-il accompagné Anne Darwin, 55 ans, sur le chemin du retour entre le Panama et le Royaume-Uni, via Miami.

Depuis le début de la semaine, elle a donné par l'intermédiaire de ce journal et du Daily Mail sa version des événements depuis la «disparition» de son mari en 2002, jusqu'à sa soudaine réapparition le 1er décembre dernier.

Après avoir feint la joie de retrouvailles inespérées, elle avait finalement reconnu qu'elle le savait vivant depuis plusieurs années. Samedi, dans un long entretien aux deux tabloïdes, elle a expliqué que dettes, amour et mensonges l'auraient contrainte à jouer le jeu de son mari pour toucher l'argent de l'assurance vie, puis à s'installer il y a quelques mois avec lui au Panama.