Popularité: Au plus bas dans les sondages Trump dénonce des trucages

ETATS-UNIS Seulement 40 % des Américains ont une opinion favorable du milliardaire élu le 8 novembre...

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump continue à multiplier les tweets imprévisibles et tonitruants.
Donald Trump continue à multiplier les tweets imprévisibles et tonitruants. — Albin Lohr-Jones/NEWSCOM/SIPA

Donald Trump enregistre la plus faible cote de popularité depuis des décennies pour un président élu, selon des sondages. Mais pour le trublion américain, il n’en est rien. Celui-ci a dénoncé ce mardi des « sondages truqués » après la nouvelle publication d’enquêtes d’opinion.

>> A lire aussi : Donald Trump ne prêtera pas serment sur une mais deux bibles

Seulement 40 % des Américains ont une opinion favorable du milliardaire élu le 8 novembre et qui sera investi président vendredi, selon un sondage du Washington Post et ABC News.

Donald Trump arrive ainsi loin derrière ses quatre prédécesseurs, avec plus de 20 points de retard, selon cette enquête réalisée auprès de 1.005 personnes (marge d’erreur de 3,5 %).

Peu d’opinions favorable mais beaucoup d’espoir

Le contraste est particulièrement saisissant avec Barack Obama, qui était entré à la Maison Blanche en 2009 porté par 79 % d’opinion favorable. Les électeurs ont toutefois de grands espoirs concernant sa gestion de l’économie, avec 61 % des personnes interrogées estimant que Donald Trump fera un « excellent ou bon travail » dans ce secteur, souligne le Washington Post.

Seuls quatre Américains sur dix approuvent la façon dont il a mené la transition de pouvoir depuis son élection, d’après un autre sondage CNN/ORC (1.000 personnes interrogées, marge d’erreur de 3 %). Par comparaison, plus de huit Américains sur dix (84 %) avaient apprécié la gestion de la transition menée par Barack Obama à son arrivée à la Maison Blanche, selon CNN.

Les sondages « sont truqués, comme avant »

Le président élu a réagi en dénonçant la crédibilité des enquêtes d’opinion, qui avaient pour beaucoup prédit la victoire de sa rivale démocrate Hillary Clinton à la présidentielle. Cette dernière a bien remporté le vote populaire mais Donald Trump a été élu, grâce au mode de scrutin indirect américain passant par de grands électeurs. « Les mêmes gens qui faisaient les sondages bidons pour les élections, et ont eu tout faux, font maintenant des sondages de popularité. Ils sont truqués, comme avant », a lancé Donald Trump sur Twitter.

Selon une moyenne de récents sondages calculée ce week-end par le site Real Clear Politics, environ 50 % des Américains ont une opinion défavorable du républicain, contre 45 % favorable. Le jour de l’élection, 58 % des électeurs n’avaient pas une bonne opinion de lui.