Etats-Unis: Un livre restitué à la bibliothèque… 100 ans plus tard

MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS En 1917, une certaine Phoebe Webb avait emprunté cet ouvrage mais était décédée une semaine avant de devoir le rendre...

20 Minutes avec agence
— 
Illustration d'un livre
Illustration d'un livre — DANIEL ROLAND / AFP

Il avait été retiré il y a maintenant 100 ans. Un ouvrage, justement intitulé Forty Minutes Lates (en français, Quarante minutes de retard) vient d’être rendu à la Bibliothèque publique de San Francisco (Etats-Unis), révèle le San Francisco Gate.

L’histoire démarre en 1917. Une certaine Phoebe Webb emprunte cet ouvrage mais décède une semaine avant de devoir le rendre. Ce recueil de récits datant de 1909, écrit par Francis Hopkinson Smith, va finalement être oublié jusqu’en 1996.

Un programme d’aministie

Cette année-là, l’arrière petit-fils de l’emprunteuse, Johnson Webb, tombe par hasard sur l’œuvre. Mais de peur de devoir payer une amende record, il conserve l’ouvrage durant encore quelques années.

Néanmoins, la Bibliothèque publique de San Francisco décide en ce début d’année, à travers le « Five Forgiveness Program », d’amnistier jusqu’au 14 février tous les retardataires qui n’ont pas rendu leurs livres.

>> A lire aussi : Un livre rendu à la bibliothèque... avec 63 ans de retard en Angleterre

Johnson Webb a ainsi pu ramener l’ouvrage emprunté par son arrière-grand-mère, un siècle plus tôt. Ce programme rend en outre possible le retour potentiel de 55.000 livres empruntés, mais jamais rendus.