Etats-Unis: Le cirque Barnum fermera ses portes en mai, après 146 ans de représentations

CULTURE Augmentation des coûts et déclin des ventes de billets auraient eu raison du «plus grand spectacle au monde»...

20 Minutes avec agences

— 

Après 146 ans de représentations, le cirque Barnum (Etats-Unis) fermera en mai 2017.
Après 146 ans de représentations, le cirque Barnum (Etats-Unis) fermera en mai 2017. — Bill Sikes/AP/SIPA

Il se présentait comme « le plus grand spectacle au monde ». Après 146 ans de représentations, le cirque Barnum, créé aux Etats-Unis en 1871, a annoncé ce samedi soir qu’il fermerait en mai, au terme d’une tournée 2017 composée de 30 étapes aux Etats-Unis.

La dernière du spectacle « Circus XTREME » aura lieu le 7 mai à Rhode Island et celle du spectacle « Out of This World » le 21 mai à Uniondale, près de New York. Officiellement nommé Ringling Bros. and Barnum and Bailey Circus après plusieurs fusions, le cirque a en effet expliqué dans un communiqué qu’il ne survivait plus financièrement.

« C’est une page de l’histoire du cirque mondial qui se tourne »

Et ce en raison de l’augmentation des coûts et du déclin des ventes de billets, surtout depuis que, sous la pression des défenseurs des animaux, l’établissement a retiré l’an dernier ses éléphants, qui constituaient le clou de son spectacle.

« Les gens qui aiment le cirque se sentent tous assommés parce que c’est une page de l’histoire du cirque mondial qui se tourne », a réagi Francesco Bouglione, directeur du cirque français Bouglione, dans une déclaration à l’AFP.

« Le cirque Ringling est plus victime de la finance que de la désertion du public »

Certains ne cachent d’ailleurs pas leur surprise et s’interrogent même sur les raisons réelles de cette fermeture. « Le cirque Ringling est plus victime de la finance que de la désertion du public (…) Il faudra m’expliquer comment un spectacle qui a eu dix millions de spectateurs dans l’année n’arrive pas à être rentable. Je suis très étonné », a ainsi ajouté Francesco Bouglione.

« Retirer les animaux, cela a dû faire un coup. Ça m’étonne quand même un peu, depuis le temps que ce cirque existe. Est-ce que c’est vraiment la cause exacte de la disparition de ce cirque ? », a pour sa part commenté John Beautour, porte-parole de l’Association des cirques de familles de France.

>> A lire aussi : Une commune de Gironde interdit l'installation de cirques avec animaux sauvages

De son côté, l’association People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) a salué la fin du « plus triste spectacle au monde », estimant qu’il s’agissait d’un exemple pour « les grands cirques qui font encore souffrir des animaux » et que c’était « un signe des temps qui changent ». Des vidéos de l’association, montrant un dresseur du cirque frappant des éléphants avec un bâton pointu, avaient notamment fait scandale.