Brésil: Au moins 26 morts à la suite d'une émeute dans une prison

MONDE Les forces de police ont pénétré dans l'enceinte de la prison dimanche matin avec des véhicules blindés après quatorze heures de violences...

20 Minutes avec AFP
— 
La ville de Natal, dans le Nord-Est du Brésil
La ville de Natal, dans le Nord-Est du Brésil — Capture d'écran Google Maps

Au moins 26 détenus ont été brutalement assassinés lors de l’émeute dans la prison d’Alcaçuz, près de Natal, dans le nord-est du Brésil, dont la police a repris le contrôle ce dimanche, a indiqué un responsable local pour la sécurité publique. Ce déchaînement de violence apparaît comme un nouvel épisode de la lutte que se livrent des gangs rivaux pour le contrôle du trafic de la cocaïne.

Un responsable de la police avait auparavant avancé le bilan de trente morts, sans spécifier s'il concernait uniquement des détenus ou également des membres du personnel pénitentiaire. Depuis le début de l'année, la violence carcérale a déjà fait une centaine de morts parmi les prisonniers.

1.083 détenus pour 620 places

La prison surpeuplée a été encerclée pour éviter les évasions. Mais les autorités ont expliqué que la police militaire et les agents pénitentiaires avaient dû attendre l’aube de dimanche pour pénétrer dans les bâtiments, les détenus ayant coupé le courant et étant lourdement armés. Les violences ont éclaté samedi soir.

Un responsable de l’administration pénitentiaire de l’Etat du Rio Grande do Norte, Zemilton Silva, avait parlé samedi de corps décapités, comme cela avait été le cas lors des violences récentes dans d’autres centres pénitentiaires. 

Ces centres sont affectés au Brésil par une importante surpopulation carcérale. Selon les chiffres de l’administration de l’Etat de Rio Grande do Norte, le pénitencier d’Alcaçuz comprend ainsi 1.083 détenus pour une capacité de 620 places.