Fusillade dans un aéroport de Floride: Cinq morts et huit blessés, le suspect identifié

ETATS-UNIS Le tireur présumé a été arrêté et il s’agit d’un ancien soldat qui souffrirait de troubles mentaux…

P.B.

— 

Une fusillade a l'aéroport de Fort Lauderdate-Hollywood a fait au moins 4 morts, le 6 janvier 2016.
Une fusillade a l'aéroport de Fort Lauderdate-Hollywood a fait au moins 4 morts, le 6 janvier 2016. — AP/SIPA

Une fusillade s’est déroulée à l’aéroport deFort Lauderdale-Hollywood, en Floride, près de Miami, vendredi, dans le hall des arrivées, près des tapis à bagages. Le bilan officiel est de cinq morts et huit blessés, selon le shérif du comté de Broward, Scott Israel.

Lors d'un point presse à 15h30 (21h30 heure de Paris), il a confirmé qu'un suspect avait été arrêté. Ce dernier est actuellement interrogé par les autorités locales mais aussi par le FBI. A ce stade, l'enquête ne fait que commencer et aucun motif n'a été avancé. «Il est trop tôt pour considérer ou écarter une piste terroriste», selon le shérif.

Le suspect est un ancien soldat

Le sénateur de Floride Bill Nelson et plusieurs élus locaux l'ont identifié comme Esteban Santiago, un Américain de 26 ans qui souffrait visiblement de troubles mentaux. Selon NBC, il voyageait d'Alaska à la Floride et disposait d'un permis de port d'arme en règle, qui l'autorisait à transporter une arme déchargée en soute. Selon l'élu local Chip LaMarca, Esteban Santiago a récupéré ses bagages, puis il est allé charger l’arme aux toilettes avant de revenir près des carrousels et d’ouvrir le feu.

Trump suit la situation

Sur son compte twitter, l’aéroport a simplement évoqué « un incident » dans le terminal 2 puis a annoncé la suspension de tous les vols, qui devraient être redirigés vers l'aéroport de Miami. Environ 50 km séparent les deux aéroports.

Le président élu, Donald Trump, a, lui, indiqué sur Twitter qu'il suivait la situation et avait parlé au gouverneur de Floride, Rick Scott.

Pas d'autre tireur

« Des coups de feu ont été tirés. Tout le monde court », a témoigné l’ancien porte-parole de George W. Bush, Ari Fleisher, sur place.

Sur les images des télévisions américaines, on a pu voir des centaines de passagers être évacués sur le tarmac de l'aéroport. Le terminal 1 a également été évacué en urgence mais selon les autorités, il s'agissait d'une fausse alerte.