Enfant laissé sur un balcon: La mère accuse le beau-père de maltraitance

BELGIQUE Elle affirme avoir dormi toute la journée alors que son enfant est resté 15 heures sur le balcon du domicile familial...

C. Ape.

— 

Un enfant puni (illustration).
Un enfant puni (illustration). — Catherine Delahaye/SIPA

L’enfant était resté 15 heures sur le balcon du domicile familial par un temps glacial, et retrouvé « inconscient, souffrant d’hypothermie et de malnutrition manifeste ».

Le beau-père et la mère de ce garçon de 6 ans maltraité ont comparu ce vendredi devant la chambre du conseil de Bruxelles, rapporte La Libre Belgique.

« Douches froides »

La mère de l’enfant, dont la sœur jumelle exige également des soins, a affirmé avoir dormi toute la journée. D’après ses dires, le beau-père des deux enfants les maltraitait et avait puni le petit garçon sur le balcon.

« Selon ma cliente, le beau-père des enfants maltraitait ces derniers. Il est membre d’une secte africaine et prétend avoir été touché par Jésus, qui lui dit d’élever les enfants avec sévérité. Il administre ainsi souvent des douches froides aux enfants ainsi qu’à leur mère », a indiqué Me Isidor Mboumene, l’avocat de cette dernière.

Un mobile religieux ?

Son compagnon, un Belge de 21 ans, a reconnu les faits. Toutefois, il ne semble pas mesurer la gravité de son geste, selon son avocate, cité par le journal belge.

« Le mobile religieux doit encore être analysé », selon Me Samira Bouyid, l’avocate du beau-père. « Mon client a reconnu avoir puni le garçon en le laissant sur le balcon pendant des heures et dans le froid. Ce jour-là, la mère a dormi toute la journée. Le parquet a raison d’affirmer que mon client ne semble pas réaliser la gravité des faits. Nous ne pouvons qu’espérer que cette histoire ne connaîtra pas d’issue dramatique car, selon les dernières nouvelles, l’enfant se trouve toujours dans un état critique. »

Le père « très, très en colère »

Quant au père des enfants, qui vit en France, d’où sont originaires la mère et les deux enfants, il est « très, très en colère », indique le bourgmestre de Saint-Josse, où les faits se sont produits, cité par La Dernière Heure. D’après le journal, l’homme ignorait tout des mauvais traitements que ses jumeaux subissaient.