Paris signe un accord sur le nucléaire civil avec Alger

ECONOMIE GDF prolonge ses contrats avec la Sonatrach, Alstom signe pour une centrale à gaz...

— 

La deuxième journée de la visite en Algérie du président français Nicolas Sarkozy doit être consacrée à la signature d'importants contrats d'un montant de 5 milliards USD, après une entrée en matière politique lundi marquée par sa ferme condamnation du système colonial.
La deuxième journée de la visite en Algérie du président français Nicolas Sarkozy doit être consacrée à la signature d'importants contrats d'un montant de 5 milliards USD, après une entrée en matière politique lundi marquée par sa ferme condamnation du système colonial. — Philippe Wojazer AFP

Après le politique, place aux affaires. L'Algérie et la France ont paraphé mardi à Alger une série d'accords dans le nucléaire civil, la pétrochime et le gaz naturel dans le cadre de la visite de Nicolas Sarkozy en Algérie.

L'accord paraphé sur «l'utilisation et le développement de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques» couvre tous les champs de la coopération en matière d'énergie nucléaire civile. Il concerne la recherche fondamentale, les transferts de technologie, la formation, la production d'électrité, ainsi que la prospection et l'exploitation de l'uranium.

Le groupe pétrolier français Total a annoncé avoir conclu un contrat avec le groupe algérien Sonatrach pour le lancement d'un complexe pétrochimique à Arzew (ouest de l'Algérie), pour un montant «de l'ordre de trois milliards de dollars».

GDF prolonge ses contrats avec la Sonatrach

Le groupe français Gaz de France a conclu un accord avec le groupe algérien Sonatrach pour prolonger ses contrats d'approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL) jusqu'en 2019. Dans les conditions actuelles de marché, ces contrats représentent un montant annuel d'environ 2,5 milliards d'euros, a précisé GDF dans un communiqué. Ils arrivaient jusqu'ici à échéance en 2013.

Enfin, le groupe français Alstom, à la tête d'un consortium avec l'égyptien Orascom, a finalisé avec l'Algérie un contrat pour une centrale à gaz à cycle combiné de 1200 MW d'un«"montant total qui dépasse 1,3 milliard d'euros» dont 800 millions pour Alstom. Cette centrale, qui sera construite dans la région de Terga (ouest), sera la première de ce type en Algérie.