Attentat à Berlin: Le camion aurait été stoppé par le système de freinage automatique

TECHNOLOGIE Le système de freinage automatique anti-collision du véhicule a bloqué son avancée au bout de 60 à 80 m, sauvant sans doute de nombreuses vies...

C. Ape. avec AFP
— 
Des agents de police montent la garde près du marché de Noël à Berlin, le 21 décembre 2016.
Des agents de police montent la garde près du marché de Noël à Berlin, le 21 décembre 2016. — SIPA

Le bilan de l’attentat de Berlin aurait pu être encore plus lourd.

Selon plusieurs médias allemands citant des sources policières, le système de freinage automatique anti-collision du véhicule a bloqué son avancée au bout de 60 à 80 m.

>> A lire aussi : Anis Amri a transité par les Pays-Bas avant d'entrer en France

Un carnage évité

« Cette technologie a sauvé des vies », selon un responsable allemand, cité par le Süddeutsche Zeitung.

A l’intérieur du 38 tonnes, qui appartenait à une entreprise de transport polonaise, se trouvaient une caméra et un radar qui détecte les obstacles et enclenche les freins du véhicule au bout d’une seconde si le conducteur ne réagit pas à un signal d’avertissement, explique de son côté BFMTV.

Selon la police, Anis Amri, un Tunisien de 24 ans, est l’homme qui écrase et tue avec le camion volé 12 personnes sur un marché de Noël au cœur de la capitale allemande. Il abat aussi par balle le chauffeur polonais du poids lourd qui est dépeint dans un premier temps en héros par les médias allemands selon lesquels il a fait dévier le véhicule de sa course mortelle.

Depuis, le quotidien Bild affirme, citant un rapport d’autopsie, que le conducteur polonais est mort en réalité plusieurs heures avant le carnage.