Attentat à Berlin: Deux logements où aurait vécu Anis Amri perquisitionnés en Italie

ENQUETE La police italienne n’a pas précisé si des occupants des logements perquisitionnés ont été interrogés ou si des documents ont été saisis...

20 Minutes avec AFP
— 
Sur cette photo issue d'une caméra de surveillance fournie par la police italienne, un homme présenté comme Anis Amri marche à travers la gare ferroviaire de Turin, le 22 décembre 2016.
Sur cette photo issue d'une caméra de surveillance fournie par la police italienne, un homme présenté comme Anis Amri marche à travers la gare ferroviaire de Turin, le 22 décembre 2016. — AFP

L’enquête sur l’auteur présumé de l'attentat au camion-bélier à Berlin progresse. La police italienne a perquisitionné deux logements où le Tunisien d’Anis Amri aurait séjourné voici un an.

Ces deux logements se trouvent dans la ville italienne d'Aprilia, au sud-est de Rome, a indiqué ce mercredi la police à l’AFP.

Quatre ans de prison en Italie

La police n’a pas précisé si des occupants de ces logements ont été interrogés ou si des documents ont été saisis.

Anis Amri a été tué dans l’agglomération de Milan dans la nuit du 22 au 23 décembre lors d’un contrôle policier de routine, après plus de trois jours de chasse à l’homme.

>> A lire aussi : D'Amsterdam à Milan, comment Anis Amri a-t-il pu échapper aux contrôles?

Avant de rejoindre l’Allemagne à partir de juillet 2015, le jeune tunisien avait purgé quatre ans de prison en Italie, pays dans lequel il pourrait avoir eu des contacts rencontrés en détention.

La police allemande a pour sa part arrêté mercredi en Allemagne un possible contact tunisien d’Anis Amri. Une perquisition a par ailleurs eu lieu au domicile du ressortissant tunisien et dans son commerce.