Appel aux dons pour relever l’Irak

© 20 minutes

— 

Des millions d’euros et de dollars pour reconstruire l’Irak. Aujourd’hui et demain se tient à Madrid la conférence des donateurs pour l’Irak, à laquelle doivent participer pas moins de 58 pays de tous les continents. Avec un but ambitieux : créer un cadre économique permettant la reconstruction d’un pays dévasté par les guerres, vingt ans de dictature et dix ans de sanctions internationales. Les besoins cumulés des Irakiens ont été évalués par la Banque mondiale et les Nations unies à environ 56 milliards de dollars sur 2004-2007, dont 17,5 milliards pour l’année prochaine. Toutefois, les organisateurs de cette conférence n’attendent qu’un financement partiel de cette somme. Ils espèrent aussi « une contribution significative de l’économie irakienne », notamment de son industrie pétrolière, lorsque la sécurité sera rétablie. D’autant plus que les pays donateurs ne se bousculent pas pour répondre à l’appel à la générosité lancé, entre autres, par le secrétaire d’Etat américain, Colin Powell. Ainsi, la France ne compte pas verser davantage que ce qu’elle va déjà donner dans le cadre de l’aide de 200 millions d’euros apportée par l’Union européenne. La souveraineté irakienne est « la condition centrale » pour permettre de lancer la reconstruction du pays, a déclaré, hier à Paris, le ministre français des Affaires étrangères. Dominique de Villepin a également confirmé qu’il n’y aurait pas, « à ce stade, d’aide supplémentaire, qu’il s’agisse d’aide financière ou de coopération dans le domaine militaire ».

entreprises Environ 225 entreprises (dont 134 de l’UE, 19 américaines et 25 irakiennes) et 13 ONG participeront à la conférence des donateurs.