Chili: Puissant séisme dans le sud du pays, l'alerte au tsunami levée

MONDE Un séisme d’une  magnitude 7.7  a été enregistré ce dimanche au Chili…

20 Minutes avec AFP
— 
Vue de l'île de Chiloe au sud du Chili.
Vue de l'île de Chiloe au sud du Chili. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Un séisme de magnitude 7,6 a frappé dimanche le sud du Chili, déclenchant momentanément une alerte au tsunami dans cinq régions méridionales du pays, les premières informations ne signalant toutefois ni victimes ni dégâts majeurs, selon les services d’urgence.

Alerte au tsunami levée

La secousse - initialement mesurée à une magnitude de 7,7 par l’institut d’études géologiques américain USGS - a été ressentie à 11H22 (14H22 GMT), à 67 kilomètres au nord-ouest de la ville de Melinka sur l’île de Chiloé, à quelque 1.000 km au sud de la capitale Santiago, a indiqué le Bureau national chilien des urgences (Onemi).

Une alerte au tsunami a d’abord été déclarée pour la zone côtière des régions affectées, l’Onemi appelant à évacuer la côte de la région de Los Lagos et les plages des régions de Biobio, La Araucania, Los Rios et Aysén. Mais les autorités ont levé cette alerte peu après, a confirmé le directeur de l’Onemi, Ricardo Toro.

Les services d’urgence prévoyaient l’arrivée de premières grosses vagues en début d’après-midi sur l’île de Chiloé, dont la population a commencé à être évacuée vers les parties les plus hautes de l’île.

Aucune victime signalée

Selon les premières informations disponibles, aucune victime n’a été signalée et les communications téléphoniques n’ont pas été coupées. Mais le séisme a endommagé certaines routes et causé des coupures électriques dans plusieurs communes, selon la télévision locale.

Le Chili, un des pays du globe les plus frappés par les séismes, a mis en place des normes strictes de construction anti-sismique, pour éviter les effondrements d’immeubles et limiter les pertes en vies humaines.

Un puissant séisme en septembre 2015

Le dernier séisme important survenu au Chili remonte au 16 septembre 2015, avec une magnitude de 8,3 sur l’échelle ouverte de Richter. Il avait été suivi d’un tsunami, qui avait frappé durement le nord et le centre du pays, faisant quinze morts et plus de 16.000 sinistrés.

De grandes vagues avaient atteint le centre de plusieurs villes, dans la région de Coquimbo, où se trouvait l’épicentre du séisme, et dans celle de Valparaiso, à 120 kilomètres à l’ouest de Santiago. Le nombre limité de victimes s’expliquait par l’évacuation d’un million de personnes le long de la côte, quelques minutes après le séisme.

Ce tremblement de terre était le plus puissant enregistré sur la surface de la Terre cette année-là.