Les infos immanquables du jour: Valls enfariné, emprisonné à tort et «Top chef»

ACTU Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actu de ce jeudi 22 décembre 2017…

Mathieu Bruckmüller

— 

Michel Sarran, Hélène Darroze, Philippe Etchebest et Stéphane Rotenberg au rendez-vous de «Top Chef» saison 8.
Michel Sarran, Hélène Darroze, Philippe Etchebest et Stéphane Rotenberg au rendez-vous de «Top Chef» saison 8. — Marie ETCHEGOYEN/M6

Votre zapping de l’actu du jour, c’est tout de suite avec les infos immanquables.

L’article le plus lu du jour : Emprisonné à tort pendant 31 ans, il reçoit 70 euros de dédommagement

Soixante-quinze dollars (70 euros) en dédommagement de 31 années passées, à tort, derrière les barreaux. Lawrence McKinney attaque aujourd’hui la justice américaine pour que justice lui soit rendue. En 1977, une femme est violée à son domicile par deux cambrioleurs. Lors de l’enquête, elle reconnaît l’un de ses voisins, Lawrence McKinnney, alors âgé de 22 ans, comme étant l’un de ses agresseurs. L’année suivante, l’homme est reconnu coupable de cambriolage et de viol et est condamné à 115 ans de prison.

Mais, en 2008, des tests ADN permettent de prouver son innocence. Il recouvre la liberté en 2009 et reçoit de la part des services correctionnels du Tennessee un chèque de 75 dollars (70 euros), devant lui permettre de se réinsérer. Aujourd’hui, Lawrence McKinney, 61 ans, réclame 1 million de dollars (956.000 euros) en dédommagement de ses années perdues en prison.

L’article le plus partagé du jour : Manuel Valls visé par un jet de farine

Manuel Valls, en campagne à Strasbourg, a été enfariné cet après-midi par un opposant qui a voulu interpeller l’ancien Premier ministre sur le 49.3 alors que ce dernier s’apprêtait à entrer dans un café. « 49.3 on n’oublie pas ! On n’oublie pas ! », a lancé l’auteur de l’incident en s’adressant à Manuel Valls. L’individu, un homme d’une trentaine d’années est parvenu à s’approcher de l’ancien Premier ministre par-derrière. Il a été interpellé dans la foulée par la police. Finalement, le candidat à la primaire a préféré sourire au moment de quitter la capitale alsacienne.

L’article de la rédaction du jour : « Il est important de garder notre liberté, même s’il faut parfois en payer le prix », témoigne un Berlinois

Pas de sacs fouillés à l’entrée des centres commerciaux, pas d’état d’urgence déclenché… A Berlin, les marchés de Noël ont rouvert et la vie a repris son cours après l’attentat qui a fait 12 morts lundi soir. « C’est très important de ne pas perdre notre joie de vivre. Ces dernières heures, nous avons été dans le deuil. Mais maintenant, même les familles de victimes veulent que le marché redevienne un lieu d’échange et de paix, explique de sa voix nouée Klaus-Jürgen Meier, le directeur de la société AG City, organisatrice du marché de Noël. « Il est important de garder notre liberté, même s’il faut parfois en payer le prix. »

>> A lire aussi : La famille du suspect de l’attentat de Berlin, lié à des salafistes, sous le choc

>> A lire aussi: Pourquoi vous verrez à nouveau des photos de terroristes dans les médias

L’article télé du jour : Avec les nouvelles règles, ça va être la « guéguerre » des chefs à « Top Chef »

Pour sa huitième saison, bientôt diffusée sur M6, Top Chef pimente sa recette. Dans cette nouvelle édition, les chefs Hélène Darroze, Philippe Etchebest et Michel Sarran composeront leur propre brigade en sélectionnant chacun quatre des 15 candidats en lice et leur objectif sera de les amener le plus loin possible. Un ingrédient « made in France » qui n’a été testé dans aucune autre version du concours culinaire à l’international. 20 Minutes vous explique tout ça par ici. Une chose est certaine : l’humour sera au rendez-vous, tout autant que le suspense. D’autant plus que les chefs s’accordent à dire que le niveau des candidats de cette édition 2017 est particulièrement relevé.