Emprisonné à tort pendant 31 ans, il reçoit 70 euros de dédommagement

ETATS-UNIS Aujourd’hui, cet homme de 61 ans réclame 1 million de dollars de dédommagement…

Clémence Apetogbor

— 

Illustration prison américaine
Illustration prison américaine — Eric Risberg/AP/SIPA

Soixante-quinze dollars (70 euros) en dédommagement de 31 années passées, à tort, derrière les barreaux. Lawrence McKinney attaque aujourd’hui la justice américaine pour que justice lui soit rendue, révèle CNN.

En 1977, une femme originaire de Memphis est violée à son domicile par deux cambrioleurs. Lors de l’enquête, elle reconnaît l’un de ses voisins, Lawrence McKinnney, alors âgé de 22 ans, comme étant l’un de ses agresseurs. L’année suivante, l’homme est reconnu coupable de cambriolage et de viol et est condamné à 115 ans de prison.

1 million de dolars de dédommagement

Mais, en 2008, des tests ADN permettent de prouver son innocence. Il recouvre la liberté en 2009 et reçoit de la part des services correctionnels du Tennessee un chèque de 75 dollars (70 euros), devant lui permettre de se réinsérer.

Ironie du sort, l’homme, qui « n’a pas de carte d’identité », « a mis trois mois à encaisser le chèque », a-t-il expliqué à CNN.

Aujourd’hui, Lawrence McKinney, 61 ans, réclame 1 million de dollars (956 000 euros) au gouverneur de l’Etat, Bill Haslam, en dédommagement de ses années perdues en prison.

>> A lire aussi : A 10 ans, il balance sur l'injustice du système judiciaire américain

« J’ai passé la moitié de ma vie enfermé pour un crime que je n’ai pas commis. Je ne suis pas amer ou en colère contre qui que ce soit, car j’ai trouvé le Seigneur et épousé une femme géniale, a-t-il expliqué. Tout ce que je demande c’est d’être traité de manière juste au regard de ce que j’ai traversé. Je n’ai rien fait et je veux être traité avec équité. »